MAPLE RESOLVE 2017: l’Armée canadienne sur le point d’entreprendre son plus grand exercice annuel

0
Les membres du 450e Escadron tactique d’hélicoptères planifient une mission au Centre d’opération tactique d’hélicoptère de l’aérodrome 21 dans la zone de formation de la garnison de Wainwright pendant l’exercice MAPLE RESOLVE le 10 mai 2017. (Sgt JF Lauzé/Garrison Imaging Petawawa)

Environ 5 000 militaires du Canada et de quatre autres pays entreprendront officiellement l’exercice MAPLE RESOLVE 2017, qui se déroulera du 14 au 29 mai au Centre canadien d’entraînement aux manœuvres à Wainwright, en Alberta.

Il s’agit de l’exercice de l’Armée canadienne le plus complet et le plus important de l’année. Il sert à confirmer le niveau de préparation élevé des membres de la Force opérationnelle Tomahawk basée à Petawawa, en Ontario. Cet exercice représente le point culminant d’une période d’instruction progressive et chargée qui a débuté il y a près d’un an.

Cet exercice permettra de confirmer l’état de préparation élevé de la Force opérationnelle Tomahawk, et sa capacité de mener des opérations partout dans le monde de manière à fournir une puissance terrestre et aérienne décisive conformément aux directives du gouvernement du Canada. La Force opérationnelle Tomahawk deviendra la brigade à disponibilité opérationnelle élevée de l’Armée canadienne le 1er juillet 2017.

« L’année à venir promet d’être très occupée pour les membres de la Force opérationnelle Tomahawk, qui seront appelés à se déployer partout dans le monde au nom du gouvernement du Canada. L’exercice MAPLE RESOLVE constitue l’épreuve finale démontrant que la Force opérationnelle est prête à entreprendre n’importe quelle mission, dans n’importe quelles conditions. Je suis fier du niveau de compétence et de professionnalisme de ces combattants, et je suis fier de les voir représenter l’Armée canadienne à l’étranger. « , a déclaré le colonel Conrad Mialkowski, commandant de la Force opérationnelle Tomahawk.

« L’exercice MAPLE RESOLVE est une entreprise extrêmement complexe. La création d’un environnement d’entraînement réaliste qui permet de bien préparer les soldats à accomplir diverses tâches nécessite l’intégration minutieuse de ressources de l’Armée canadienne, de l’Aviation royale canadienne et de partenaires et alliés internationaux. Il en résulte un exercice qui, d’abord et avant tout, sert à confirmer l’état de préparation de l’Armée canadienne en vue d’une vaste gamme de missions dans un contexte de sécurité mondiale complexe. », a pour sa part expliqué le colonel Peter Scott, commandant du Centre canadien d’entraînement aux manœuvres.

Faits en bref

Le caporal-chef Kurt Visser, technicien d’imagerie de la Direction des affaires publiques de l’armée, étudie le Wainwright Garrison Training Area dans un hélicoptère en préparation pour l’Exercise Maple Resolve le 10 mai 2017. (Cpl Andrew Wesley, Direction des affaires publiques de l’armée)
Environ 4 000 membres des Forces armées canadiennes prendront part à l’exercice MAPLE RESOLVE. Cette année, des soldats de l’Armée australienne, de l’Armée britannique, de l’Armée des États-Unis, et de la Force de défense de la Nouvelle-Zélande y participeront également. Au total, environ 5 000 participants seront présents, ce qui en fait l’exercice de l’Armée canadienne le plus complet et le plus important de l’année.

MAPLE RESOLVE 2017 est le plus grand exercice annuel de l’Armée canadienne dans le cadre duquel des militaires participeront à un scénario de force contre force dynamique, interarmes et multiéléments, contre un ennemi à la hauteur dans un environnement où les réalités d’un déploiement seront recréées le plus fidèlement possible.

L’exercice MAPLE RESOLVE 17 comprendra la participation d’un important contingent de l’air, incluant des membres de l’Aviation royale canadienne et de la Garde nationale de l’Armée des États-Unis. Parmi les aéronefs utilisés, mentionnons les hélicoptères canadiens CH-147F Chinook et CH-146 Griffon, un King Air B200, un avion de transport CC-130J Hercules et des chasseurs CF-18 Hornet. Les États-Unis fourniront également des ressources aériennes dont des hélicoptères UH-60 Black Hawk, UH-72 Lakota et CH-47 Chinook, ainsi que des systèmes aériens sans pilote.

L’exercice MAPLE RESOLVE 2017 est la dernière étape du programme d’instruction de l’Armée canadienne conduisant au niveau de préparation élevé. Le chemin conduisant au niveau de préparation élevé est le régime d’entraînement phare de l’Armée canadienne qui permet aux soldats de se préparer aux opérations de déploiement nationales ou expéditionnaires que leur confie le gouvernement du Canada. L’objet de l’entraînement est de mettre sur pied une brigade de l’Armée compétente, confiante et intégrée qui est capable de fournir des forces adaptables, axées sur la mission et souples pour les opérations dans l’ensemble du spectre.

En juillet 2016, le 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada a commencé à suivre l’instruction menant au niveau de préparation élevé au sein de la Force opérationnelle Tomahawk. Il assumera le rôle de la force opérationnelle à niveau de préparation élevé de l’Armée canadienne à compter de l’été 2017 et sera prêt à mener des missions en Lettonie, en Irak, en Ukraine et partout ailleurs dans le monde où le gouvernement du Canada pourrait avoir besoin de soldats de l’Armée canadienne en 2017-2018.

Les commentaires sont fermés.