Visite du chef de la force aérienne de l’Australie au Canada

0
Le maréchal de l’air Leo Davies, chef de la Royal Australian Air Force (RAAF) et le lieutenant-général Michael Hood, commandant de l’Aviation royale canadienne, déposent des couronnes au pied de la Tombe du Soldat inconnu de la Première Guerre mondiale dans la salle du Souvenir du Musée canadien de la guerre à Ottawa, Ontario, le 15 mai 2017. (Sergent Paz Quillé/Imagerie des affaires publiques/Aviation royale canadienne)

Le lieutenant-général Mike Hood, commandant de l’Aviation royale canadienne, et le maréchal de l’air Leo Davies, chef de la Royal Australian Air Force (RAAF), ont émis à l’occasion de la visite du chef de la force aérienne de l’Australie au Canada une déclaration que nous reproduisons ici intégralement.

«Nous accordons une très grande importance aux liens étroits entre nos deux forces aériennes. Depuis des générations, nous volons en formation ensemble en temps de paix comme en temps de guerre. Malgré la distance et les fuseaux horaires qui nous séparent, nous ne ménageons aucun effort pour inspirer nos militaires à poursuivre cette collaboration.

«Notre plus grande source d’inspiration réside toutefois dans notre passé. Aujourd’hui, avant d’entamer nos discussions, nous avons déposé des couronnes au pied de la Tombe du Soldat inconnu de la Première Guerre mondiale dans la salle du Souvenir du Musée canadien de la guerre. À cet endroit remarquable, la lumière qui filtre par l’unique fenêtre de la salle illumine la stèle funéraire tous les 11 novembre, jour du Souvenir, à précisément 11 h. Cet hommage s’inspire de celui rendu par l’Australie, dont le soldat inconnu repose au Australian War Memorial’s Hall of Memory, à Canberra. Nous nous souviendrons d’eux.

«Forts des valeurs et du passé qui nous unissent, nous nous efforçons d’accroître notre participation commune aux exercices, de nous aider mutuellement dans les domaines de l’espace et du développement de la puissance aérienne et de l’instruction connexe, et de mettre l’accent sur les postes d’échange. Nous poursuivons également notre collaboration au sein du Air and Space Interoperability Council afin de résoudre les problèmes d’interopérabilité et, ainsi, d’augmenter nos capacités à mener des opérations interalliées.

«Le déploiement d’un véhicule aérien sans pilote (UAV) Heron australien en Afghanistan en 2009 illustre parfaitement l’étroite collaboration des deux pays. Pour mener à bien cette grande réalisation, la RAAF a pu compter sur le soutien et l’expertise de l’Aviation royale canadienne (ARC). Par la suite, des officiers d’échange de l’ARC se sont joints à la RAAF et ont joué un rôle déterminant dans les opérations menées à l’aide d’UAV en Australie. De façon similaire, l’ARC s’inspire des expériences de la RAAF pour planifier le remplacement des chasseurs CF-18, établissant ainsi les conditions qui l’aideront à assurer son succès.

«Cette visite en sol canadien témoigne d’une relation qui ne cesse de croître entre nos deux forces aériennes, l’ARC et la RAAF, et, bien sûr, entre nos deux grands pays.»

Les commentaires sont fermés.