À 24 ans, la capitaine Megan Couto du PPCLI dirige la garde de la reine Elizabeth II au Royaume-Uni

Le capitaine Megan Couto (C) du 2e bataillon de la garde de la reine Elizabeth II, chargée de protéger les palais de Buckingham et de St James à Londres, le 26 juin 2017. (POOL/AFP/John Stillwell)
Temps de lecture estimé : 3 minutes


La capitaine Megan Couto du PPCLI dirige la garde de la reine Elizabeth II au Royaume-Uni le 26 juin 2017. (The Royal Family)

Une Canadienne de 24 ans, Megan Couto, du 2e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry (PPCLI), a été intronisée lundi comme capitaine de la garde de la reine Elizabeth II, un honneur rare, dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire de la fondation du Canada.

Le 2e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry, montera ainsi la garde à compter du 26 juin jusqu’au 3 juillet 2017 et, aujourd’hui, casque blanc sur la tête, uniforme rouge sur le dos et sabre à la main, Megan Couto a dirigé pour la première foisla célèbre relève de la garde, cérémonie mondialement connue qui, quatre fois par semaine, attire des milliers des touristes devant Buckingham Palace.

La capitaine Megan Couto s’est jointe aux Forces armées canadiennes à l’été 2010. Après avoir obtenu son diplôme du Collège militaire royal du Canada à Kingston (Ontario), elle a été affectée au 2e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry, à Shilo (Manitoba).

L’armée britannique a d’abord indiqué que la Canadienne était la première femme de l’histoire à diriger la garde avant de rectifier plus tard qu’elle était seulement la première femme issue d’un corps d’infanterie à le faire.

« Je suis très honorée d’avoir le privilège de commander l’une des gardes de la reine, ici au Royaume-Uni. Célébrer le 150e anniversaire du Canada en faisant partie de la garde de la reine est une occasion qui n’arrive qu’une fois dans la vie. », a déclaré la capitaine Couto.


« Très nerveuse », Megan Couto s’est en tous cas déclarée « ravie d’avoir l’honneur » de commander la garde de la reine, avec pour mission de protéger les palais de Buckingham et de St James à Londres.

« Félicitations à la capitaine Megan Couto, qui passe à l’histoire aujourd’hui en tant que première femme membre de l’infanterie à diriger la garde de la reine. Les femmes jouent un rôle dans les forces armées du Canada depuis plus de 100 ans. C’est pourquoi les Forces armées canadiennes sont fières d’être un chef de file dans le domaine de l’égalité entre les sexes et des droits des femmes.‎ Bravo Zulu, capitaine Couto! « , a déclaré pour sa part. le ministre canadien de la Défense, Harjit Sajjan.

Dans les Forces armées canadiennes, les femmes peuvent occuper n’importe quel poste au sein des FAC, y compris dans les métiers opérationnels, et elles peuvent servir partout. Pour tous les métiers des Forces canasdiennes, les possibilités de carrière et le processus de sélection pour l’instruction, la promotion et l’affectation sont les mêmes pour les hommes et les femmes; la sélection est faite en fonction du grade, des qualifications et du mérite.

Le « Princess Patricia et l’Artillerie royale canadienne

En date de mai 2017, les femmes de la Force régulière et de la Première réserve représentaient au total un peu plus de 15 pour cent du personnel des Forces armées canadiennes.

Dans le cadre des célébrations à l’occasion du 150e anniversaire du Canada, 80 soldats du 2e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry, et 35 membres de la Musique de l’Artillerie royale canadienne exerceront donc des fonctions cérémonielles en tant que garde de la reine au Royaume-Uni.

Le Princess Patricia’s Canadian Light Infantry ou PPCLI est l’un des trois grands régiments d’infanterie des Forces armées canadiennes. C’est l’un des régiments les plus décorés du Canada. Le 2e Bataillon du PPCLU est un bataillon d’infanterie mécanisée de la Force régulière qui utilise principalement le VBL III. Le 2e Bataillon est une composante du 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada.

La Musique de l’Artillerie royale canadienne, elle, se produit lors de concerts formels, parades militaires, événements gouvernementaux, tattoos et différents spectacles d’envergure.

Tout en étant un ensemble de 35 musiciens (cuivres et bois) qui se produit en formation parade ainsi qu’en formation concert (ensemble à vent), la Musique se produit également en petites formations, mais, cette fois, ce sont bien tous les musiciens qui seront de la garde de la reine.

La reine Elizabeth est monarque du Royaume-Uni, du Canada et de 14 autres pays dont l’Australie, la Jamaïque et la Nouvelle-Zélande et des soldats d’élite protègent le monarque depuis que le roi d’Angleterre Henri VII a introduit le corps de la garde rapprochée du souverain en 1509.


L’arrivée de la musique de l’Artillerie royale canadienne et du PPCLI au palais de Buckingham pour le changement de la garde aujourd’hui 26 juin. (Canada RU)

*Avec AFP