Des étudiants autochtones terminent leur formation au Collège militaire royal du Canada

Le lieutenant-général Paul Wynnyk, commandant de l’Armée canadienne, inspecte les finissants du Programme d’initiation au leadership des Autochtones, le 16 juin 2017. (FAC)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Le lieutenant-général Paul Wynnyk, commandant de l’Armée canadienne, inspecte les finissants du Programme d’initiation au leadership des Autochtones, le 16 juin 2017. (FAC)

Le Programme d’initiation au leadership à l’intention des Autochtones (PILA) a pris fin aujourd’hui au Collège militaire royal du Canada (CMRC), après un an de formation axée sur le développement de leaders pour les communautés autochtones et les Forces armées canadiennes (FAC).

Dans le cadre du programme, les candidats sélectionnés ont l’occasion d’acquérir des compétences militaires et des aptitudes de leader, de recevoir une formation universitaire, de développer leurs habiletés sportives et d’être sensibilisés sur le plan culturel. L’année s’est conclue par un périple de 107 km en canot sur le canal Rideau. Il s’agit de l’exercice final qui vise à mettre à l’épreuve les aptitudes de leadership acquises par les élèves-officiers pendant leur formation.

Sur les 21 élèves-officiers de la promotion 2017, 13 ont l’intention de s’enrôler dans les FAC. Tous les participants utiliseront les compétences acquises durant l’année qu’ils ont passée au CMRC une fois de retour dans leur communauté, et ces compétences leur serviront tout au long de leur future carrière.

« Ce programme illustre la volonté du ministère de la Défense nationale et des FAC de consolider leurs relations avec les communautés autochtones et de devenir une institution plus diversifiée et inclusive. Nous sommes fiers d’honorer les candidats qui ont réussi le programme, et de souhaiter la bienvenue à ceux qui ont décidé de poursuivre leur carrière dans les FAC. », a déclaré le ministre de la Défense, Harjit Sajjan.

« L’Équipe de la Défense bénéficie grandement des identités culturelles, spirituelles et traditionnelles uniques des Autochtones, des Inuits et des Métis. Aussi, nos forces militaires seront renforcées grâce aux points de vue différents des militaires autochtones. Je tiens à féliciter sincèrement tous ceux qui ont réussi le programme. », a pour sa part déclaré le lieutenant-général Paul Wynnyk, commandant de l’Armée canadienne

Le contre-amiral Luc Cassivi, commandant de la formation Génération du personnel militaire et de l’Académie canadienne de la Défense, a quant à lui souligné que « Chacun de ces étudiants a affronté et surmonté les difficultés du PILA, démontrant ainsi leur aptitude à diriger et à mieux servir sa communauté et son pays. Ils peuvent être fiers de leur remarquable réalisation qui se concrétise aujourd’hui. ».

En bref

Le Programme d’initiation au leadership à l’intention des Autochtones (PILA) est un bon exemple de la volonté des FAC de jeter des ponts entre leur institution et les Autochtones canadiens en vue de mettre sur pied une force militaire plus diversifiée qui cadre parfaitement avec les priorités établies dans la nouvelle politique de défense du Canda, intitulée Protection, sécurité, engagement.

Les participants reçoivent un salaire équivalent à la solde d’un élève-officier. De plus, leurs frais de scolarités et leurs manuels scolaires sont payés.

Quelque 178 étudiants autochtones ont participé au programme depuis 2008.

Cette année, en plus d’assister à des cours et d’acquérir des compétences militaires, les élèves-officiers ont participé à divers événements dans le cadre de la Semaine des anciens combattant et du jour du Souvenir, à Ottawa, où ils ont aussi visités les édifices du Parlement. Ils ont aussi participé à une cérémonie de drumming ashore du NCSM Goose Bay, à Kingston, ainsi qu’au pow-wow de la communauté de Curve Lake, tout près de Peterborough (Ontario), et au pow-wow de Kingston, sur le terrain du CMRC.