L’armée américaine a abattu un avion syrien

0
Un SU-22 syrien sur la base de Homs. (Archives/Sputnik)

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), des affrontements se déroulaient tard en soirée dimanche dans deux villages à une quarantaine de kilomètres au sud de la ville de Raqa, peu après que la coalition internationale dirigée par Washington a abattu un avion du régime syrien dans la zone.

«C’est la première fois qu’il y a de vrais combats entre les deux bords en Syrie», a indiqué à l’AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’Observatoire, qui dispose d’un large réseau de sources à travers le pays en guerre.

D’après l’OSDH, les combats se déroulaient dans les villages de Chouwayhane et Jaaydine, d’où le régime a chassé ces dernières heures le groupe armé État islamique.

Peu avant l’éclatement des combats, l’armée syrienne avait accusé la coalition internationale d’avoir abattu un de ses avions dans la région de Resafa, proche de ces deux villages.

L’incident, confirmé par la coalition, et les affrontements qui ont suivi, sont une escalade au moment où les troupes syriennes sont à la lisière de zones de contrôle de forces soutenues par les Américains dans le nord et le sud de la Syrie en guerre.

«À 18h43, un avion syrien de type SU-22 a largué des bombes près de combattants soutenus par la coalition au sud de Raqa, et en vertu de nos règles d’engagement et de la légitime défense qui prévaut au sein de la coalition (anti-EI), il a été immédiatement abattu par un avion américain F/A-18E Super Hornet», a affirmé le commandement de la coalition dans un communiqué.

Damas avait auparavant accusé la coalition d’avoir abattu un de ses avions.

«L’aviation de la coalition internationale a visé cet après-midi un de nos avions de combat dans la région de Resafa, dans le sud de la province de Raqa, alors qu’il menait une mission contre le groupe armé État islamique (EI) », a indiqué l’armée dans un communiqué publié en soirée.

Le communiqué précise que «l’avion a été abattu et le pilote porté disparu».

«Cette agression intervient au moment où l’armée et ses alliés progressent dans la lutte contre l’EI, qui s’effondre dans la Badiya (désert syrien) sur plusieurs fronts», assure le texte.

«Le commandement général de l’armée met en garde contre les graves conséquences de cette agression flagrante sur les efforts visant à lutter contre le terrorisme», a encore ajouté le communiqué.

Avant l’annonce de l’armée, celle-ci avait progressé ces dernières heures et arrivée aux portes de Resafa, à une quarantaine de km au sud-ouest de la ville de Raqa, principal fief de l’EI en Syrie.

Mais l’objectif du régime n’est pas Raqa, que tentent de capturer des forces rivales, les Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par les États-Unis.

June 18, 2017
Release # 20170618-02
FOR IMMEDIATE RELEASE:
Coalition Defends Partner Forces from Syrian Fighter Jet Attack

SOUTHWEST ASIA – At approximately 4:30 p.m. Syria time, June 18, Pro-Syrian regime forces attacked the Syrian Democratic Forces-held town of Ja’Din, South of Tabqah, wounding a number of SDF fighters and driving the SDF from the town.

Coalition aircraft conducted a show of force and stopped the initial pro-regime advance toward
the SDF-controlled town.

Following the Pro-Syrian forces attack, the Coalition contacted its Russian counterparts by telephone via an established ‘de-confliction line’ to de-escalate the situation and stop the firing.

At 6:43 p.m., a Syrian regime SU-22 dropped bombs near SDF fighters south of Tabqah and, in accordance with rules of engagement and in collective self-defense of Coalition partnered forces, was immediately shot down by a U.S. F/A-18E Super Hornet.

Ja’Din sits approximately two kilometers north of an established East-West SDF-Syrian Regime de-confliction area.

The Coalition’s mission is to defeat ISIS in Iraq and Syria. The Coalition does not seek to fight Syrian regime, Russian, or pro-regime forces partnered with them, but will not hesitate to defend Coalition or partner forces from any threat.

The Coalition presence in Syria addresses the imminent threat ISIS in Syria poses globally. The demonstrated hostile intent and actions of pro-regime forces toward Coalition and partner forces in Syria conducting legitimate counter-ISIS operations will not be tolerated.

The Coalition calls on all parties to focus their efforts on the defeat of ISIS, which is our common enemy and the greatest threat to regional and worldwide peace and security.

«Les troupes s’approchent des FDS»

«Le régime veut à travers la province de Raqa parvenir à la province pétrolière de Deir Ezzor», plus à l’est, a indiqué à l’AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH.

Mais dans le même temps, avec cette nouvelle progression, «les troupes du régime n’ont jamais été aussi proches des FDS dans les environs de la ville de Raqa», a ajouté M. Abdel Rahmane.

«Le régime est en train de dessiner la zone de contrôle entre ses troupes et les FDS: il ne veut pas que les forces soutenues par les Américains avancent plus au sud de Raqa», précise-t-il.

Les FDS sont entrées le 6 juin dans la «capitale» de facto de l’EI en Syrie, se sont emparées d’une poignée de quartiers et s’apprêtent à y lancer la bataille cruciale du centre-ville.

La guerre en Syrie, qui a fait 320 000 morts en six ans, s’est transformée en un conflit très complexe avec la montée des djihadistes et l’implication de puissances régionales et internationales.

Après avoir largement avancé dans le nord, notamment avec la conquête d’Alep, le régime syrien progresse depuis mai dans le centre et le sud du pays, et se dirige dorénavant vers l’est.

Il a chassé l’EI de plusieurs zones dans la Badiya et est arrivé le 9 juin pour la première fois depuis 2015 à la frontière irakienne.

Il y a encerclé quasiment les rebelles soutenus par Washington et basés au poste-frontière d’Al-Tanaf, suscitant la crainte des États-Unis qui ont déployé des batteries de lance-roquettes multiples.

Les commentaires sont fermés.