Le Flambeau de la Victoire au Musée naval de Québec

0
Le 1er juillet 1941 le Flambeau de la Victoire est remis, à Londres, à Winston Churchill.

Aujourd’hui, le Musée naval de Québec a dévoilé une nouvelle exposition sur l’effort civil de guerre du Canada. L’élément central de l’exposition est le Flambeau de la Victoire, un symbole unique de la contribution canadienne à la Deuxième Guerre mondiale.

Le Flambeau de la Victoire est une sculpture de bois (la base en érable et la structure en pin canadien ) de cinq pieds et demi de hauteur; l’ensemble est recouvert de feuilles d’or 23 carats et pèse environ 55 livres .

Le Flambeau de la victoire a servi à recueillir des fonds auprès des Canadiens en mai et juin 1941. Il a été paradé dans 28 villes, dont Québec, entre autres à bord du Jeffy Jan II, avant d’être transporté en Angleterre pour être remis à Winston Churchill. Sur la photo : 3 militaires canadiens déballant le Flambeau à la maison du Canada à Londres.

L’exposition sera offerte gratuitement au public du 20 juin au 31 octobre 2017. Accompagnant le Flambeau, le parchemin signé par les maires des différentes villes où le Flambeau s’est arrêté lors de sa traversée du Canada en 1941, sera aussi exposé.

« Un des derniers signes de la contribution canadienne à l’effort de guerre, le Flambeau de la Victoire rappelle une époque où le Canada a joué un rôle important dans l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale. La Marine royale canadienne est fière de contribuer à cette exposition qui attirera sans l’ombre d’un doute de nombreux visiteurs. », a commenté le Commodore Marta Mulkins, commandant de la Réserve navale

« Le Flambeau de la Victoire, c’est bien plus qu’un objet recouvert d’or. C’est le symbole de l’effort de millions de Canadiennes et de Canadiens qui, tout au long de la Guerre, ont œuvré sans relâche au rétablissement de la paix dans le Monde et cela au prix de sacrifices considérables. », a déclaré pour sa part André Kirouac, directeur du Musée naval de Québec.

En bref

Le Flambeau de la victoire, qui a servi à recueillir des fonds auprès des Canadiens pendant la Deuxième Guerre mondiale.
• En 1941, le Comité National met sur pied sa première campagne de financement des obligations de la Victoire. Le symbole de cette campagne est le Flambeau de la Victoire, un symbole déjà utilisé par l’iconographie des obligations de la Victoire de la Grande guerre, qui a fait ses preuves. Plus de 800 000 000 dollars ont été ramassés lors de cette campagne.

• Au cours des mois de mai et juin 1941, le Flambeau de la Victoire visite 28 villes canadiennes et s’arrête à Québec le 13 juin. C’est le yacht Jeffy Jan II qui le transporte depuis un hydravion jusqu’au quai du Roi pour qu’on le présente lors d’une parade et d’une cérémonie sur les Plaines d’Abraham. En soirée, le Flambeau a aussi été exposé au Château Frontenac dans le cadre d’un grand banquet.

•Le 1er juillet 1941 le Flambeau de la Victoire est remis, à Londres, à Winston Churchill. Parmi les Canadiens présents, outre le futur gouverneur général Vincent Massey, on remarque le brigadier-général Bernard Guimond qui représente l’Armée canadienne. Au cours des recherches du Musée, nous avons eu la chance de rencontrer la sœur de ce militaire, la lieutenant infirmière (ret.) Marie Guimond, elle-même ancienne combattante. Cette dernière est l’invitée d’honneur du retour du Flambeau au Canada.

•Le ministère de la Défense nationale et les Forces armées canadiennes sont fières de se joindre aux Canadiens de tous les milieux pour rendre hommage au riche patrimoine militaire du pays et pour commémorer différents événements qui mèneront aux célébrations du 150e anniversaire du Canada en 2017.

Les commentaires sont fermés.