Le Québécois Ismaël Habib déclaré coupable d’avoir tenté de rejoindre l’EI en Syrie

0
Ismaël Habib (Archives/Facebook)

Un homme de 29 ans a été reconnu coupable lundi d’avoir cherché à quitter le Canada pour « participer à une activité d’un groupe terroriste », infraction passible d’une peine maximale de 10 ans de prison.

C’est le premier canadien adulte déclaré coupable à l’issue d’un procès pour un chef d’inculpation prévu par la loi antiterroriste votée en 2015 sous le précédent gouvernement conservateur.

Ismaël Habib, 29 ans, né d’un père afghan et d’une mère québécoise, cherchait à rejoindre le groupe extrémiste État islamique (EI) en Syrie, a conclu un juge de la Cour du Québec.

Son avocat, Charles Montpetit, invoquait « une motivation personnelle », celle « d’aller rejoindre sa femme et ses enfants » qui y vivraient depuis quelques années.

Il était cependant sans passeport, qui lui avait été retiré en 2012 après avoir été intercepté en Turquie et expulsé au Canada.

Il a ensuite tenté de se procurer un faux passeport mais a été confondu par un agent infiltré de la police fédérale.

L’accusation a accueilli avec satisfaction le verdict, tandis que la défense s’est dite « surprise ».

Les plaidoiries pour déterminer la sentence devraient avoir lieu à partir du 17 août.

La loi antiterroriste canadienne adoptée par le précédent gouvernement conservateur permet de porter des accusations contre toute personne soupçonnée d' »une participation à une activité d’un groupe terroriste », selon le code pénal.

Cela vise également les cas où un individu « quitte ou tente de quitter le Canada ».

Ismaël Habib a aussi récemment été reconnu coupable d’avoir fait une fausse déclaration en vue d’obtenir un passeport, infraction passible de deux années supplémentaires de prison.

Depuis trois ans, plusieurs Canadiens, y compris des mineurs, ont été incarcérés au Canada sous le même chef d’inculpation d’avoir tenté de rejoindre les rangs de l’EI.

Les commentaires sont fermés.