Infanterie 0010 #421 «Le bitchage»

Temps de lecture estimé : < 1 minute

Bitcher fait partie de l’ADN du «22». Et je suis pas mal certain qu’il est impossible pour les généticiens d’isoler le gène qui en est responsable.

Mais ce bitchage se différencie selon les niveau. La troupe le fait beaucoup contre sa chaîne de commandement, mais je suis sûr que les adjudants, eux, bitchent contre leurs subalternes. Arrêter de bitcher serait contre l’ordre des choses.

Comme je dis, les soldats et caporaux aiment bitcher contre l’armée, alors une fois monté caporal-chef, un changement survient dans l’individu. Car il veut monter en grade, il ne peut plus se permettre de dégrader ses supérieurs. Alors ce changement fait qu’il se met à dégrader ses subalternes. Mais le bitchage est toujours là.

Le bitchage accompagnera le «22» tout au long de sa carrière.