La ministre Freeland assistera à la conférence Opportunity Ukraine à Londres avant le G20 à Hambourg

51
La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, prononce un discours à la Chambre des communes et présente les priorités du pays en matière de politique étrangère. (Affaires mondiales Canada)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, prononce un discours à la Chambre des communes le 6 juin 2017 et présente les priorités du pays en matière de politique étrangère. (Affaires mondiales Canada)

La ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a annoncé aujourd’hui qu’elle assistera à la conférence Opportunity Ukraine, qui aura lieu à Londres, au Royaume-Uni, le 6 juillet, ainsi qu’au Sommet des dirigeants du G20, qui se déroulera à Hambourg, en Allemagne, les 7 et 8 juillet.

Organisée par les gouvernements de l’Ukraine et du Royaume-Uni, la conférence Opportunity Ukraine réunira les ministres des Affaires étrangères des pays du G7, de l’Union européenne et de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, ainsi que des représentants des institutions financières internationales et de la société civile. Les participants à la conférence examineront l’état d’avancement des réformes effectuées par l’Ukraine au cours des trois dernières années et définiront des priorités pour poursuivre ces réformes.

Après la conférence, la ministre accompagnera le premier ministre Justin Trudeau au Sommet des dirigeants du G20 à Hambourg, les 7 et 8 juillet. À l’occasion du Sommet du G20, le Canada fera la promotion de la croissance économique inclusive, du commerce international progressiste, de l’égalité des genres et de la lutte contre les changements climatiques.

« Nous continuons de donner un appui sans équivoque à l’Ukraine et nous condamnons avec la plus grande fermeté l’invasion et l’annexion illégale de la Crimée. Le Canada est déterminé à soutenir le peuple ukrainien dans sa volonté de mettre en œuvre des réformes démocratiques et économiques substantielles et durables, au moment où il s’efforce d’assurer un avenir sûr, stable et prospère. », a déclaré la ministre canadienne.

Faits en bref

Le Canada a été le premier pays occidental à reconnaître l’indépendance de l’Ukraine, le 2 décembre 1991.

La relation bilatérale Canada-Ukraine est renforcée par des liens interpersonnels étroits, qui prennent racine dans une communauté de 1,3 million de Canadiens d’origine ukrainienne.

Depuis janvier 2014, le Canada s’est engagé à accorder à l’Ukraine plus de 700 millions de dollars en aide dont elle a grandement besoin, y compris 400 millions de dollars sous forme de prêts à faible taux d’intérêt pour l’aider à stabiliser son économie; plus de 245 millions de dollars pour la réalisation de projets bilatéraux d’aide au développement visant à faire avancer la démocratie, l’état de droit et la croissance économique durable; et plus de 74 millions de dollars pour appuyer la stabilisation de l’Ukraine et renforcer son secteur de la sécurité, et plus de 27 millions de dollars en aide humanitaire pour soutenir les personnes vulnérables touchées par le conflit qui persiste dans l’est du pays.

Le Sommet du G20 réunit les dirigeants des principales économies avancées et émergentes. L’Allemagne est l’hôte du sommet de cette année, qui a pour thème Façonner un monde interconnecté.

La ministre a assisté à la réunion des ministres des Affaires étrangères du G20 à Bonn, en Allemagne, en février 2017.