Le Canada a accueilli le Comité des forces de réserve nationales de l’OTAN

0
(AFP/Archives / PAUL J. RICHARDS)

Pour appuyer l’engagement inébranlable du gouvernement du Canada à l’Alliance et le rôle important que l’OTAN joue dans le domaine de la sécurité et de la défense internationales, le Canada a accueilli le Congrès d’été du Comité des forces de réserve nationales (CFRN) de l’OTAN, à Calgary, en Alberta, du 10 au 14 juillet.

L’OTAN est la pierre angulaire de la sécurité du Canada, et la relation que nous entretenons avec celle-ci est parmi nos plus importantes en dehors de l’Amérique du Nord.

Le CFRN offre à l’OTAN une orientation stratégique sur la contribution possible des forces de réserve à la défense des intérêts de l’Alliance, dont l’entraînement, l’état de préparation et l’utilisation des forces de réserve dans le cadre de missions de l’OTAN.

Plus de 47 délégués en provenance de 19 pays alliés et partenaires ont pris part à ce congrès de quatre jours dans le cadre duquel ils ont discuté de divers sujets, notamment la mise en œuvre de la politique sur les forces de réserve, l’entraînement, les défis que doivent relever les réservistes et l’engagement de l’employeur envers les réservistes qui souhaitent prendre part à des déploiements dans le cadre d’opérations au pays et à l’étranger.

En accueillant le Congrès d’été du CFRN, le Canada demeure au premier plan des activités de l’Alliance, entre autres, celles axées sur les principales contributions des forces de réserve aux opérations militaires. Il s’agit d’une priorité clé de la nouvelle politique de défense du Canada, qui énonce la nouvelle vision de la Force de réserve du Canada.

« Les vastes connaissances et expériences des réservistes enrichissent et renforcent nos forces armées, tout en aidant l’Alliance et ses États membres à mener des opérations nationales et internationales couronnées de succès. Le Comité des forces de réserve nationales constitue un excellent exemple d’alliés et partenaires de l’OTAN qui collaborent en misant sur l’importance particulière des forces de réserve. Cette année, les Forces armées canadiennes sont fières d’accueillir au Canada leurs alliés et partenaires de l’OTAN. Grâce à la collaboration avec nos alliés et partenaires de l’OTAN, nous bâtirons une solide Force de réserve mieux préparée à relever les défis actuels et futurs en matière de sécurité et de défense. », a déclaré le Major-général Paul Bury, Chef de la délégation canadienne, Chef – Réserves et appui de l’employeur.

Faits en bref

Le CFRN, un comité interarmées et interallié qui relève du Comité militaire de l’OTAN, est composé de hauts dirigeants responsables des forces de réserve de chaque pays membre.

Tous les pays alliés de l’OTAN dont les forces armées sont dotées d’une force de réserve font partie du Comité militaire. Certains pays partenaires de l’OTAN y siègent aussi.

Les principaux objectifs du CFRN consistent à offrir des conseils stratégiques au Comité militaire, à renforcer l’état de préparation des forces de réserve des pays alliés et à faire la promotion des forces de réserve auprès d’organisations externes.

C’est la première fois que le Canada est l’hôte d’un Congrès d’été du CFRN depuis la création de celui-ci en 1981.

À l’heure actuelle, la présidence du CFRN est assurée par la République tchèque. De plus, étant donné le recours accru des pays membres aux forces de réserve, on constate une hausse considérable du soutien que celles-ci apportent aux opérations de l’OTAN.

La politique de défense Protection, Sécurité, Engagement met en valeur d’autres investissements importants du gouvernement dans le domaine de la défense. Cela va dans le même sens que la tendance de l’OTAN à inverser les dépenses décroissantes, dans le but de remplir l’engagement en matière d’investissements de défense pris au Pays de Galles.

La Force de réserve fait partie intégrante des Forces armées canadiennes et travaille côte à côte avec la Force régulière dans le cadre d’opérations nationales et internationales. Elle contribue largement à la sécurité et à la sûreté du Canada et de ses citoyens.

En vertu de la politique de défense Protection, Sécurité, Engagement, le Canada:

  • fera passer la Force de réserve de 1 500 personnes à 30 000 personnes pour faire en sorte qu’elle atteigne son plein potentiel opérationnel;
  • harmonisera la compensation et les avantages sociaux de la Première réserve avec ceux des membres de la Force régulière lorsque les tâches sont semblables;
  • déléguera de nouveaux rôles à la Force de réserve, ce qui permettra de fournir aux Forces armées canadiennes une capacité à temps complet par l’entremise du service à temps partiel comme la recherche et le sauvetage en milieu urbain à l’aide d’équipements légers, les postes opérateurs du renseignement et ceux d’opérateurs cybernétiques;
  • emploiera la Force de réserve lors de missions choisies de déploiement dans des rôles primaires comme l’accroissement de la capacité des Forces armées canadiennes;
  • verra à ce qu’un nombre suffisant de réservistes soient adéquatement formés, préparés et équipés pour contribuer aux opérations tant au pays qu’ailleurs dans le monde;
  • offrira aux réservistes des postes à temps complet pour la saison d’été dans leurs quatre premières années au sein de la Force de réserve dès 2018;
  • attirera et retiendra les candidats les plus qualifiés tout en réduisant la longueur du processus de recrutement des réservistes pour qu’il ne prenne que quelques semaines.

Les commentaires sont fermés.