Les États-Unis veulent pousser la Chine à sanctionner la Corée du Nord, déclare l’ambassadrice à l’ONU

L'ambassadrice des États-Unis à l'ONU, Nikki Haley, à la réunion d'urgence du Conseil de sécurité consacré à la frappe américaine de jeudi, le 7 avril. (AFP/JEWEL SAMAD)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
L’ambassadrice des États-Unis à l’ONU, Nikki Haley. (Archives/AFP/JEWEL SAMAD)

Les États-Unis veulent accentuer leur pression sur la Chine afin qu’elle mette en place des sanctions supplémentaires contre la Corée du Nord en réponse à la poursuite de son programme nucléaire, a indiqué dimanche l’ambassadrice américaine auprès des Nations unies, Nikki Haley.

« Nous allons nous battre durement là-dessus », a-t-elle affirmé lors d’un entretien à la chaîne CBS. « Nous allons mettre la pression, pas seulement sur la Corée du Nord, (mais aussi) sur les pays qui ne respectent pas les résolutions (des Nations unies) et n’appliquent pas les sanctions contre la Corée du Nord. »

Parmi eux, la Chine, « parce que 90% des échanges nord-coréens se font avec la Chine et, même s’ils ont collaboré, ils doivent faire davantage », a déclaré l’ancienne gouverneure de Caroline du Sud.

La crise liée au programme nucléaire nord-coréen s’est accrue avec le premier test de missile balistique intercontinental (ICBM) par Pyongyang, le 4 juillet.

Ce succès technologique rapproche le régime reclus de la réalisation de son objectif, qui est d’être en mesure de menacer le territoire continental américain du feu nucléaire.

Les autorités chinoises « ont agi sur ce que nous leur avons demandé », a reconnu Nikki Haley, notamment en suspendant les importations de charbon nord-coréen, mais « aujourd’hui, nous devons dire: +ok, ce n’est clairement pas suffisant+. »

Lors d’un autre entretien, sur la chaine d’information CNN, elle a assuré qu’en cas de statu quo, « il y aura une réponse » de la part des États-Unis.

« Le président Trump a clairement indiqué qu’il réfléchirait alors aux relations commerciales avec la Chine », a-t-elle précisé.

Nikki Haley a indiqué jeudi que les États-Unis présenteraient dans les prochains jours une résolution sur la Corée du Nord devant le Conseil de sécurité.

« La réponse des autres pays sera révélatrice », a-t-elle souligné sur CBS. « Soit ils veulent tenir la main de Kim Jong-un (numéro un nord-coréen, NDLR), soit ils veulent être du côté de tant de pays qui savent que cette personne est dangereuse ».