Les plongeurs de la Marine royale canadienne en Ukraine dans le cadre de l’exercice SEA BREEZE 2017

L'équipe de plongée de la Flotte canadien de l'Atlantique) mène des opérations de déminage dans le cadre de l'exercice Frontier Sentinel. Cette année, la troisième phase de cet exercice annuel de sécurité maritime se déroule dans la baie du Delaware (Mass Communication Specialist 2nd Class Christopher Perez/U.S, Navy)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
L’Unité de plongée de la Flotte (Atlantique), qui compte un total de 120 plongeurs, mène des opération de lutte contre les mines, de réparation sous l’eau de routine et d’urgence, de neutralisation des explosifs et munitions, de fouilles des fonds marins, d’entretien et de réparation de l’équipement de plongée, de sauvetage de sous-marin et instruction en plongée et de soutien aux autres organismes gouvernementaux.(Mass Communication Specialist 2nd Class Christopher Perez/U.S, Navy)

La Marine royale canadienne (MRC) envoie un contingent de 14 militaires, essentiellement des plongeurs, du personnel de soutien et des officiers d’état-major de l’Unité de plongée de la flotte de l’Atlantique et des Forces maritimes de l’Atlantique, afin d’appuyer l’édition 2017 de l’exercice SEA BREEZE (SB17).

SEA BREEZE est un entraînement multinational dirigé par les marines américaine et ukrainienne. L’exercice aura lieu à Odessa, en Ukraine du 10 au 21 juillet prochain.

SB17 donnera aux partenaires l’occasion de s’entraîner en matière d’échange de renseignements en appui aux opérations maritimes et de connaissance du domaine maritime. L’exercice permettra de renforcer l’interopérabilité entre les divers partenaires en matière de sécurité maritime lors d’opérations menées conjointement dans la mer Noire.

SEA BREEZE 2017 est une excellente occasion pour les Forces armées canadiennes (FAC) de bâtir et de renforcer l’interopérabilité et l’efficacité opérationnelle des forces militaires du Canada, des États-Unis et de l’Ukraine et de nos alliés maritimes à l’échelle internationale.

« SEA BREEZE 2017 fait ressortir la détermination de la Marine royale canadienne à assurer la sécurité dans la mer Noire. Les marins et officiers d’état-major canadiens collaboreront avec un éventail de partenaires qui partagent notre point de vue pour accroître nos compétences collectives dans le but de d’obtenir un compte rendu fidèle et accessible à tous des activités maritimes menées dans la région. Il s’agit de compétences poussées, peaufinées dans le contexte canadien grâce à nos partenaires maritimes fédéraux et à nos alliés occidentaux. D’ailleurs, ces compétences sont remarquablement faciles à exporter pour améliorer la sécurité sur la scène internationale. », d’expliquer le contre-amiral John Newton, commandant de la Force opérationnelle interarmées de l’Atlantique et des Forces maritimes de l’Atlantique.

Faits en bref

Les FAC mènent régulièrement des exercices d’entraînement maritime internationaux en compagnie de pays aux vues similaires. Des exercices d’entraînement multinationaux comme SEA BREEZE 2017 permettent aux FAC d’approfondir les liens et la compréhension entre partenaires mondiaux et d’améliorer leur capacité à travailler ensemble dans le cadre de missions et d’opérations multinationales.

Pendant SEA BREEZE 17, la MRC, ainsi que les marines américaine et s’entraîneront ensemble à mener des opérations de sécurité et de stabilisation maritimes, en mettant l’accent sur la guerre anti-sous-marine, la protection des infrastructures, les opérations amphibies et les missions de défense du cyberespace.

Une composante maritime/amphibie s’entraînera également de concert avec les forces de l’ordre ukrainiennes (garde côtière, garde nationale, ministère des Affaires intérieures et Service de sécurité de l’Ukraine).

Les pays partenaires auront l’occasion de monter qu’ils sont prêts à réagir avec efficacité à toute une gamme de menaces complexes en matière de sécurité au pays et à l’étranger.