Les programmes d’été des Forces armées canadiennes pour les Autochtones offerts en juillet et août

Des candidats du peloton 0142 du programme Bold Eagle 2015 remettent le bâton à exploits à leurs confrères du peloton 0143 lors de l’inspection du commandant, le 3 août 2015, à la garnison Wainwright.(Caporal Jay Ekin/Service d’imagerie de Wainwright)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Des candidats du peloton 0142 du programme Bold Eagle 2015 remettent le bâton à exploits à leurs confrères du peloton 0143 lors de l’inspection du commandant, le 3 août 2015, à la garnison Wainwright.(Archives/Caporal Jay Ekin/Service d’imagerie de Wainwright)

Les Forces armées canadiennes (FAC) offriront cette année encore les programmes Bold Eagle, Black Bear et Raven — leurs trois programmes d’été pour les Autochtones — partout au Canada au cours des mois de juillet et d’août.

Les programmes d’été pour les Autochtones permettent aux jeunes de vivre une expérience militaire et de recevoir une formation dans ce domaine

Dans le cadre de ces programmes d’été pour les Autochtones, les participants doivent s’enrôler comme militaires dans la Première réserve de l’Armée ou de la Marine. Tous les cours commencent par un camp culturel de quatre jours dirigé par des aînés et des enseignants autochtones. Les participants qui terminent avec succès le programme reçoivent une attestation signifiant qu’ils ont réussi la qualification militaire de base de la Réserve, mais ils ne sont soumis à aucune obligation de servir dans les FAC par la suite.

Chaque année, les programmes Bold Eagle, Black Bear et Raven permettent à environ 150 jeunes autochtones d’acquérir de précieuses compétences, telles que la confiance en soi, l’autodiscipline, la gestion du temps et le travail d’équipe, tout cela dans un contexte militaire qui respecte et encourage les cultures autochtones.

« Je suis fier du succès connu par les trois programmes d’été pour les Autochtones au fil des ans. Ce succès témoigne des liens étroits qui existent entre les communautés autochtones et les Forces armées canadiennes. Les jeunes autochtones ont ainsi l’occasion de gouter à la vie militaire et d’acquérir des compétences sans aucune obligation de servir par la suite. Nous espérons que ces compétences enrichissantes qui forment le caractère leur serviront pour le reste de leurs jours. Nous espérons également que certains d’entre eux choisiront de faire carrière à temps plein dans les Forces armées canadiennes. », a déclaré le lieutenant-général Paul F. Wynnyk, commandant de l’Armée canadienne et champion de la cause des Autochtones au ministère de la Défense nationale et dans les Forces armées canadiennes.

En bref

Bold Eagle est un programme de l’Armée canadienne créé en 1990 qui est offert à la Base des Forces canadiennes (BFC) Wainwright (Alberta). Il s’agit du plus important des trois programmes.

Black Bear, qui est également un programme de l’Armée canadienne, est né en 2008 à Borden (Ontario). Il est offert à la BFC Gagetown (Nouveau-Brunswick) depuis 2013.

Le programme Raven, qui est dirigé par la Marine royale canadienne, a été mis en œuvre à l’été 2003 et se déroule à la BFC Esquimalt, en Colombie-Britannique.

Les participants ont un accès direct à l’encadrement, au soutien et aux enseignements culturels du personnel dévoué du programme, y compris des aînés autochtones et des conseillers civils autochtones durant toute la durée des trois programmes d’été.

Tous les participants reçoivent un salaire, obtiennent la qualification militaire de base de la Réserve une fois le programme terminé et ils peuvent choisir d’entreprendre une carrière dans les FAC.

Selon des statistiques d’auto-identification datées de juin 2017, il y a 2478 Autochtones qui servent actuellement dans la Force régulière et la Première réserve des FAC, un taux de représentation de 2,7 %. Le plus haut pourcentage de représentation autochtone dans l’effectif est celui de la Marine royale canadienne, avec un taux de 3,0 %; le taux dans l’Armée canadienne est de 2,8 % et celui de l’Aviation royale du Canada est de 2,3 %.