TALISMAN SABRE: des soldats de l’Armée canadienne parachutés dans le Queensland en Australie

0
Un soldat du 3e bataillon, Princess Patricia Canadian Light Infantry, atterrit en sol australien après avoir volé de l’Alaska dans un United States Air Force C-17 Globemaster à la zone d’entraînement de Shoalwater Bay à Queensland, Australie, pour un saut de parachute stratégique combinée de la coalition dans le cadre d’exercice TALISMAN SABRE le jeudi, 13 juillet, 2017. (Corporal Mark Doran/Commonwealth of Australia/Department of Defence)

Aujourd’hui, environ 130 soldats de l’Armée canadienne ont sauté en parachute à partir d’avions C-17 Globemaster pour atterrir à l’aérodrome Williamson, dans le Queensland (nord-est de l’Australie), aux côtés d’alliés américains et australiens, après un vol de 14 heures au-dessus de l’océan Pacifique, dans le cadre de l’exercice TALISMAN SABRE.

Hier, six aéronefs C-17 Globemaster (quatre américains et deux australiens) ont décollé de la base interarmées Elmendorf–Richardson (Alaska) et ont parcouru 11 000 kilomètres pour larguer 330 parachutistes canadiens, américains et australiens, dans un laps de temps de 20 minutes. Une fois au sol, les soldats ont exécuté un scénario d’entraînement qui consistait à prendre et tenir l’aérodrome pour permettre l’arrivée de forces supplémentaire.

TALISMAN SABRE est un exercice militaire qui a lieu tous les deux ans. Il vise principalement à former les forces australiennes et américaines à la planification et à la conduite d’opérations de force opérationnelle multinationale pour améliorer la préparation au combat et l’interopérabilité dans le cadre de diverses missions, qu’il s’agisse de conflits classiques, de maintien de la paix ou d’aide humanitaire. Cet entraînement donne aux parachutistes canadiens l’occasion de perfectionner régulièrement leurs compétences et de maintenir une disponibilité opérationnelle constante pour les prochaines missions et opérations.

« En plus de présenter une excellente occasion pour nos soldats de s’exercer aux opérations aéroportées et de mettre en pratique les aptitudes connexes, l’exercice nous permet également de resserrer nos liens avec nos plus proches alliés. Les diverses opérations de déploiement menées par le Canada dans le monde ont une caractéristique commune : elles se font en étroite collaboration avec nos pays partenaires. Les exercices interalliés comme celui-ci contribuent à améliorer notre compréhension et notre appréciation mutuelles, en plus de nous placer en position de réussir lorsque nous serons inévitablement appelés à travailler ensemble de nouveau dans le cadre de futures opérations. », a commenté le lieutenant-colonel Derek Prohar, commandant du 3e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry.

En bref

Le contingent canadien est principalement composé de membres du 3e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry, mais comprend également des soldats du 3e Bataillon, The Royal Canadian Regiment, du 1er Régiment du génie de combat, de la 1re Ambulance de campagne et du 1er Régiment, Royal Canadian Horse Artillery.

En vue de l’insertion aéroportée en Australie, les soldats canadiens ont passé plusieurs jours à s’entraîner en Alaska avec de l’équipement et des soldats américains et australiens.

Les parachutistes canadiens ont sauté aux côtés d’un regroupement de soldats de l’armée australienne, d’Américains de la 4th Brigade Combat Team (Airborne), de la 25th Infantry Division et du 426th Civil Affairs Battalion.

Le 3e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry (3 PPCLI) est basé à Edmonton, en Alberta. Ce bataillon d’infanterie légère se spécialise dans l’insertion et la conduite d’opérations en terrains complexes (p. ex., en zone urbaine ou montagneuse) qui seraient difficiles d’accès pour des forces mécanisées.

Il s’agit de la 7e édition de l’exercice TALISMAN SABRE et elle comprend 33 000 soldats, marins, aviateurs et marines de l’Australie, du Canada, des États-Unis, du Japon et de la Nouvelle-Zélande. 10 000 de ces participants, y compris nos 130 Canadiens, sont débarqués à terre et ont été parachutés sur le champ de bataille simulé aujourd’hui.

Les commentaires sont fermés.