Un concert sans fausse note au Centre d’entraînement musical des cadets!

0
442
Un concert sans fausse note au Centre d’entraînement musical des cadets le 20 juillet 2017. (Capitaine Rémy Lévesque)
Temps de lecture estimé : 5 minutes

Le Centre d’entraînement musical des cadets est sans surprises un camp spécialisé pour les musiciens. Mais c’est également bien plus qu’un simple camp d’entrainement. Découvrez avec nous le fruit de leur effort et leur persévérance !

Un centre d’entraînement pas comme les autres

Sur le même principe qu’au camp de Valcartier, des jeunes de 12 à 18 ans, issus des 239 Corps de cadets des quatre coins du Québec, de la Vallée de l’Outaouais ainsi que de l’Ouest canadien, viennent participer aux camps d’une durée de trois ou six semaines au Centre d’entrainement musical des cadets.

Le seul critère: savoir jouer d’un instrument de musique… et même encore!

Contrairement à Bagotville et à Valcartier, ce camp ne reçoit pas de cadets faisant le cours d’instruction générale de deux semaines. Ils reçoivent plutôt une formation musicale de niveau élémentaire, intermédiaire ou avancé. Les cadets qui sont inscrits sur le cours élémentaire restent au camp pour 3 semaines.

«Certains cadets du cours élémentaire arrivent au camp de musique sans avoir touché à un instrument de leur vie! Habituellement, on leur fait passer une audition au début du camp pour voir leur expérience et on les regroupe en niveau académique. C’est incroyable d’assister à leur amélioration depuis leur début au camp.», nous raconte la représentante aux affaires publiques du Centre entraînement Musical des cadets, le lieutenant de vaisseau Estelle Pichette.

Le deuxième contingent du cours élémentaire de trois semaines est entré au camp le 25 juillet, tandis que le cours avancé entame sa quatrième semaine en ce lieu féerique.

Les locaux de l’école secondaire Mont-Saint-Sacrement, sont transformés en camp d’entraînement pour les cadets au cours de l’été. Un lac s’y trouve, offrant la possibilité, sur des heures planifiées, de faire du kayak, de la baignade avec les truites et même quelques rencontres avec des canards.

Lors de notre passage au centre le 20 juillet dernier, une cadette nous mentionnait que l’école ressemble à un château, format miniature de Poudlard. À Saint-Gabriel-de-Valcartier, on retrouve même des baguettes magiques! Seulement les plus expérimentés peuvent les utiliser… Les directeurs musicaux* des différentes musiques!

Le premier groupe de cadets qui suivaient le cursus élémentaire de trois semaines terminait leur périple le 21 juillet, sur une parade en matinée. Par la suite, ils ont rapidement embarqué dans les autobus qui les attendaient pour retrouver leurs parents et amis dans leurs différentes localités.

Selon le caporal Samuel Giguère de l’Escadron 629, Kiwanis-Sillery, qui joue de la flute traversière: «le camp était non seulement amusant, mais les pratiques individuelles de 40 minutes ou plus avec un musicien d’expérience par semaine étaient vraiment appréciées. J’ai réussi à passer mon niveau élémentaire durant ces 3 semaines ici.»

La récipiendaire du prix de l’ange gardien Victoria King de l’Escadron 51 nous racontait  «C’est triste que ce soit déjà fini, mais d’un autre côté, nous éprouvons tellement de fierté pour ce que nous avons accompli ! »

Le deuxième et dernier contingent du cours élémentaire de cet été est arrivé le 25 juillet au château. Heureusement, ils ne seront pas accueillis par Hagrid*!

Le concert

C’est donc le 20 juillet dernier que le 45eNord s’est fait charmer lors du concert de la mi-camp. Il s’agissait en fait d’un concert final pour ceux qui étaient inscrits au cours élémentaire de trois semaines, mais un concert de la mi-camp pour ceux inscrits au cours avancé de six semaines dont le concert final se tiendra à la mi-août.

Le spectacle offert jeudi soir dernier offrait aux parents et amis la possibilité de s’évader avec des notes magiques. Chaque groupe de musiciens, avant de jouer sa musique*, prenait place sur scène en tant que troupe d’acteurs ou de danseurs et proposait une animation d’introduction pour présenter leur chef d’œuvre musical.

Le concert était composé de six différentes musiques, dont chacune a réussi à ravir le public venu de loin pour assister aux différentes prestations.

La plus-que-parfaite Fortissimo a lancé le bal avec les pièces Aladdin et Arabian Dances.

La surprenante Adagio a réussi à charmer notre cœur bien avant de commencer à jouer de la musique en animant un féroce dragon sur scène pour la pièce Dragon Fire, suivit ensuite de Battle of the Samurai et Romolus.

La très sympathique Espressivo a interprété avec brio Seasons et Zoot Suite Riot.

Puis une chorale est apparue devant tous pour chanter Deux par deux rassemblés de Pierre Lapointe, spécialement choisi par les cadets du cours élémentaire ayant la chorale comme option.

La réputée Brillante nous a ensuite offert Atlantis Ouverture, Celtic Air and Dance et The King’s Court.

La mondialement reconnue Maestoso a préféré présenté Arabian Dances et I will Follow Him.

L’énergique Cantabile a terminé cette partie du spectacle avec Pilatus, Avengers et Boulevard of Broken Dreams.

Finalement, la dernière partie était celle des cadets des groupes élémentaires ayant choisi la percussion comme option. Ils sont montés sur scène avec des bacs de plastique et des bâtons et ont commencé à tambouriner en rythme, lorsque d’autres cadets, dissimulés un peu partout dans l’assistance, se sont frayé un chemin vers la scène pour se joindre à leurs camarades. C’est alors qu’on assista à une imposante et impressionnante danse HAKA. C’était de toute beauté.

Les objectifs du Programme de musique

Promouvoir un programme de musique de qualité, intéressant et stimulant pour les jeunes cadets musiciens afin de favoriser la rétention de ces derniers au sein du Programme des Cadets du Canada.

Augmenter le nombre de cadets musiciens de la région en faisant la promotion du Programme de musique auprès des entités musicales civiles et des amis de nos cadets musiciens.

Offrir des ressources de qualité, actuelles et pertinentes aux cadets musiciens ainsi qu’aux gestionnaires locaux du Programme de musique.

Les récompenses :

À la fin du concert, certains cadets ont reçu des récompenses, voici les récipiendaires :

Prix de l’ange gardien :
Mus A – Luana Sylvie, CCMRC 206
Mus B – Jérémy Gagnon, CCRAC 211
Mus C – Victoria King, RACS 51

Meilleure amélioration et persévérance
Mus A – Iancée Gobeil, CCRAC 2772
Mus B – Sydney-Marie Duchaine-Brunet, CCRAC 2806
Mus C – Sarah-Eve Desrosiers, CCMRC 150

Efficacité générale
Mus A – Jia Bao Song, ECARC 686
Mus B – Wanrong Wu, CCRAC 2600
Mus C – Alice Girard, CCRAC 1573

Meilleure musique : Adagio
Mérite sportif : Adagio

Lors de la parade de graduation du 21 juillet, certaines récompenses ont également été remises sur parade en présence de l’invité d’honneur, qui était de retour pour une deuxième journée. Voici les récipiendaires :

Cadet par excellence de la Marine : Safia Richmond (Musique A) CCMRC 243
Cadet par excellence de l’Armée : Alexis Raymond (Musique B) CCRAC 272
Cadet par excellence de l’Aviation : Jennifer Simard (Musique C) ECARC 634

Cadet par excellence du cours élémentaire :

Pour son leadership positif, son respect des valeurs du centre et sa participation active dans toutes les activités de sa musique et du cours : Jérémy Phaneuf (Musique A) CCRAC 2681

L’Invité d’honneur

Le major Patrick Picard, coordonnateur de la branche des services de musique des Forces armées canadiennes, était l’invité d’honneur du concert et de la parade de graduation.

«Assister à la parade lui a rappelé des souvenirs», a indiqué le major dans son début d’allocution.

«Le vrai travail s’est effectué en coulisse, et ce qu’on voit aujourd’hui, c’est le travail final. Et pour y arriver, il en a fallu de la persévérance!» a rajouté le major en s’adressant aux cadets.

Puis, le micro fut donné au lieutenant-colonel Carmen Hamel, qui en est à son quatrième été comme commandant du camp d’entrainement musical des cadets. Elle a mentionné que la présence du Major ce soir était un gage d’appui envers le programme de musique, mais aussi envers le Programme des cadets.

Le lieutenant-colonel a ensuite invité le major à revenir sur scène pour remettre un symbole d’appartenance de l’école le Coin du commandant du Centre d’entrainement.

Au lancement du programme de l’école de musique des cadets, dans le début des années 80, le premier cadet qui a réussi à obtenir sa qualification de musique niveau 5 fût le cadet Patrick Picard. «Major Picard est un modèle de persévérance pour nos cadets et nous savons que l’école de musique à une place importante dans votre cœur.» à lancer le lieutenant-colonel Hamel.

Plus qu’un programme de musique

Le reste de l’année, le Programme des cadets regroupe 12.120 jeunes et ce, dans 239 corps de cadets. Ce programme jeunesse vise le développement personnel afin de préparer les jeunes à devenir de meilleurs citoyens aptes à relever des défis exigés par notre société moderne et compétitive.

Félicitation à ceux qui terminent leurs trois semaines et bienvenues aux autres qui rentrent dans un camp au cours des prochaines semaines!

Le petit lexique

Directeur musical: La personne qui dirige un groupe de musiciens armé d’une baguette et d’un bras qui tous deux sont énormément articulés pendant que les musiciens font du bruit avec leur instrument!

Hagrid: Le gardien des clés et des lieux à Poudlard.

Poudlard: Le château des apprentis sorciers dans Harry Potter.

Une musique: Un groupe de musicien. Chaque musique possède son propre nom.