75 ans du Raid de Dieppe: Montréal inaugure son parc de Dieppe et dévoile une plaque commémorative (PHOTOS/VIDÉO)

0

Soixante-quinze ans après le terrible raid de Dieppe qui aura coûté la vie à de nombreux militaires durant la Seconde Guerre mondiale, le Maire de Montréal Dennis Coderre, accompagné de Sherry Romanado, secrétaire parlementaire du ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale, ont rendu hommage aux Canadiens qui ont participé à cette opération.

La cérémonie commémorative s’est tenue au parc de Dieppe, situé dans l’arrondissement de Ville-Marie, et dont la Ville de Montréal a récemment changé le toponyme pour marquer le 75e anniversaire du raid. La cérémonie comprenait des tirs de canon, la Dernière sonnerie suivie de deux minutes de silence, et un récit du raid sur Dieppe par l’historienne Béatrice Richard, et elle s’est terminée par le dévoilement d’une plaque commémorative.

«C’est pour marquer l’effort de guerre de tous ces Canadiens qui ont pris part au raid de Dieppe, il y a 75 ans aujourd’hui, que la Ville de Montréal a renommé ce parc. En cette année bien spéciale du 375e anniversaire de Montréal, nous avons l’occasion de nous réapproprier notre histoire et cette commémoration est notre façon de reconnaître, collectivement, le sacrifice ultime que ces soldats ont fait pour que nous puissions être libres», a déclaré à cette occasion le maire de Montréal.

Le raid sur Dieppe a eu lieu le 19 août 1942, au cours duquel près de 5 000 Canadiens ont débarqué sur la plage de la côte française lourdement défendue. Aux côtés des troupes britanniques et américaines, les Canadiens ont vaillamment combattu contre les forces allemandes pendant l’opération Jubilee, le nom de code donné au raid sur Dieppe. Les forces canadiennes ont accusé de lourdes pertes: 916 soldats ont consenti au sacrifice ultime et environ 1 950 autres ont été faits prisonniers de guerre. Les efforts courageux de tous ceux qui ont pris part à l’opération Jubilee ont contribué à peaufiner les techniques de débarquement amphibie des Alliés avant les attaques fructueuses du jour J sur les plages de Normandie, le 6 juin 1944.

Les Fusiliers Mont-Royal, un régiment de Montréal, faisait partie de la Force de réserve lors du raid sur Dieppe. Un grave malentendu, laissant croire qu’une force restreinte s’était ouvert un chemin sur le village de Dieppe, a dépêché les Fusiliers Mont-Royal sur les berges pour les appuyer. Malheureusement, cela a soumis le régiment au tir de barrage de l’ennemi allemand, entraînant 119 pertes mortelles.

The Black Watch (Royal Highland Regiment) of Canada est le plus ancien régiment au Canada. Lors du raid sur Dieppe, le régiment était censé appuyer le Royal Regiment of Canada à Puys avec des mitrailleuses et des mortiers. Toutefois, l’ennemi allemand était en état d’alerte et prêt à engager le combat, et les membres du Black Watch se sont retrouvés cloués au sol par le feu ennemi et ont subi quatre pertes mortelles.

Les combattants au raid sur Dieppe faisaient partie d’un contingent de plus d’un million de femmes et d’hommes canadiens qui ont porté l’uniforme au cours de la Seconde Guerre mondiale
Les efforts de tous ces braves Canadiens ont aidé à assurer la victoire des Alliés.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.