À l’aube de leurs 75 ans, les «Faucons» du 430 ETAH changent de commandant (PHOTOS/VIDÉO)

0

Les membres du 430e escadron tactique d’hélicoptères (430 ETAH) se sont réunis ce jeudi 10 août sur le terrain d’aviation de la base de Valcartier pour dire au revoir au lieutenant-colonel Potvin et saluer l’arrivée du lieutenant-colonel Babin.

Sous l’oeil avisé du colonel Jeannot Boucher, lui-même ancien commandant du 430e ETAH, les commandants entrants et sortants ont procédé à la traditionnelle passation de commandement.

Après l’entrée des troupes et de l’étendard, ce sont les dignitaires qui ont fait leur entrée et ont reçu le salut officiel. Parmi eux, le lieutenant-général Richard Rohmer, véritable légende au sein du 430 et des Forces armées canadiennes! Celui qui s’est enrôlé dans les Forces armées canadiennes au plus fort de la Deuxième Guerre mondiale est, depuis 2014, le vétéran canadien senior du Jour J, de la Bataille de Normandie et de la libération des Pays-Bas.

«Une petite histoire [avec le 430 ETAH]serait un euphémisme», de dire à 45eNord.ca le lieutenant-général Rohmer qui a volé sur des avions de chasse Mustangs. Il se dit fier de la tradition de reconnaissance qui se poursuit au sein de l’escadron de nos jours et des récents accomplissements en Irak et au pays.

Porteur d’un héritage riche, le lieutenant-colonel Carol Potvin n’est pas peu fier d’avoir commandé l’unité dans une période chargée. Au cours des deux années écoulées, le 430 ETAH a participé à de nombreuses missions, dont le support à la coalition contre le groupe armé État islamique dans le nord irakien et de support aux autorités civiles dans le cadre de l’opération LENTUS cette année.

«Mon unité a fait plus de 1.700 heures de vol en Irak seulement en support de la Coalition et tout près de 9.000 ici en Amérique du Nord, sans aucun incident majeur», s’est d’ailleurs félicité le commandant sortant, ajoutant que la 430 est «une unité dédiée à supporter l’armée de terre. C’est pas une grosse unité puisque nous avons environ 300 personnes comparé à des bataillons de 600, mais mes 300 sont sollicités par toutes les unités de la garnison et de la 2e Division et en plus on fait du support VIP pour les généraux ou le chef d’état-major de la Défense, et on rajoute Op LENTUS avec les inondations ou ce qui se passe en Colombie-Britannique avec les feux de forêts… donc j’ai des appareils et des équipages tout le temps sur la route!».

Désormais à la tête de «l’unité de chasseurs de reconnaissance de l’Aviation royale canadienne la plus accomplie de la Deuxième Guerre mondiale et la plus accomplie des escadrons tactiques d’hélicoptères de l’Aviation royale canadienne», comme l’a si bien souligné le lieutenant-général Rohmer, le lieutenant-colonel Babin, qui a occupé plusieurs positions au sein du 430 durant sa carrière, regarde en avant, alors qu’une nouvelle montée en puissance est sur le point de débuter pour les militaires du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada.

Lors d’une entrevue avec 45eNord.ca, le commandant entrant a aussi voulu rappeler le rôle des familles et du temps passé avec elles. «Je veux aussi permettre à mes membres d’avoir… vous savez, un tempo très très élevé ça devient dur pour les membres et leurs familles, pis c’est difficile de faire autrement puisqu’on se fait exiger des missions et des opérations qui demandent beaucoup de temps et d’entraînement. Donc lorsqu’on peut c’est d’essayer de garder ça en tête: de permettre à nos membres d’avoir une petite relâche et de passer du temps avec leur famille. Je vais essayer de faire un effort pour permettre ça», a promis le nouveau commandant.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.