Dix ans d’Opération NANOOK et un changement de cap (PHOTOS/VIDÉO)

Opération NANOOK 2017, à Rankin Inlet, dans le Nunavut. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Après dix années à démontrer la souveraineté du Canada sur son territoire le plus au nord et le plus hostile, le pays tend désormais à démontrer sa capacité à intervenir, y compris sur le plan local.

Pour cette Opération NANOOK 2017, qui s’est achevée vendredi 25 août, les Forces armées canadiennes ont déployé près de 900 militaires et civils sur deux scénarios et deux provinces et territoires.

D’un côté, dirigé par la Force opérationnelle interarmées de l’Atlantique, des militaires des FAC ont travaillé avec leurs partenaires d’autres ministères et organismes gouvernementaux pour répondre à un scénario de sécurité dans le Nord du Labrador.

De l’autre, dirigé par la Force opérationnelle interarmées (Nord), les FAC ont travaillé avec d’autres ministères et organismes gouvernementaux dans les environs de Rankin Inlet (Nunavut), afin d’intervenir dans le cadre d’une explosion et d’un incendie simulés sur une barge. 45eNord.ca s’est justement rendu dans cette zone d’opérations.

Rencontré sur place, le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, s’est dit chanceux qu’au Canada nous ayons «une telle variété de paysages, de gens avec des cultures différentes et dans le Nord aussi. Alors c’est un réel privilège pour moi d’être ici et de rencontrer ces gens».

L’adjudant-maître Steve Martin, de la 25e Ambulance de Campagne, rappelle que le but est de pratiquer les différents scénarios et de tester les procédures tant du côté militaire que du côté civil. «Plus on pratique et plus on est prêts», affirme-t-il.

Si par le passé l’emphase était davantage mis sur la souveraineté du territoire canadien, maintenant c’est avant tout l’aide aux Canadiens qui est mis de l’avant.

Aussi haut et loin dans le nord, les communautés comme celle de Rankin Inlet doivent pouvoir répondre rapidement par elles-mêmes à tout problème qui pourrait survenir. Il faut dire qu’avec la présence de la mine d’or Meliadine dans les environs, un accident de masse peut facilement arriver et paralyser rapidement les petites capacités de secours d’une communauté comme Rankin Inlet.

Lors du passage de 45eNord.ca un scénario d’explosion de produits toxique était en cours avec un dégagement important de fumée. Les militaires participants ont donné un coup de main aux organisations civiles en prenant part aux efforts, notamment de recherche et sauvetage grâce aux Rangers et à l’unité d’intervention dans l’Arctique, mais aussi en fournissant des troupes cobayes jouant les blessés.