La flamme de l’esprit Invictus allumée en Afghanistan pour retracer le périple des soldats canadiens blessés

0
La flamme de l’esprit Invictus allumée en Afghanistan retrace le périple des guerriers canadiens blessés. Ici, un ancien combattant afghan le maj. Ahmad Shah (droite) et le caporal-chef Jody Mitic, ancien combattant qui est également ambassadeur officiel des Jeux Invictus de 2017 à Toronto. Jody Mitic en était à sa troisième affectation à l’étranger, cette fois-ci en Afghanistan, lorsqu’il a perdu ses pieds après avoir marché sur une mine terrestre. (Tahmina Saleem /Invictus Games Toronto 2017)

La flamme de l’esprit Invictus a été allumée cette semaine au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée au palais présidentiel de l’Afghanistan à Kaboul, indique un communiqué de l’organisation des Jeux qui se tiendront à Toronto du 23 au 30 septembre.

La flamme se rendra au Landstuhl Regional Medical Centre en Allemagne, plus tard ce mois-ci, avant de revenir au Canada pour allumer la vasque des Jeux Invictus à la cérémonie d’ouverture pour ainsi retracer le périple enduré par de nombreux militaires, du champ de bataille aux Jeux Invictus – de leur blessure à leur rétablissement.

« Plusieurs concurrents des Jeux Invictus ont servi et sont tombés malades ou se sont blessés en Afghanistan », a déclaré Michael Burns, chef de la direction des Jeux Invictus de 2017 à Toronto. « L’Afghanistan est un pays qui est maintenant aussi tissé dans la toile nationale de l’histoire militaire canadienne. Il est tout à fait approprié que l’allumage de la flamme de l’esprit des Jeux Invictus ait eu lieu à Kaboul. »

Ashraf Ghani, président de l’Afghanistan, et le général John Nicholson, commandant de la mission de soutien déterminé de l’OTAN, ont prononcé quelques mots à la cérémonie mercredi 9 août à laquelle assistaient les membres de l’équipe afghane qui participera aux Jeux Invictus et leurs familles ainsi que des dizaines d’officiels afghans, des représentants des communautés diplomatiques basées à Kaboul et des participants aux Jeux.

Kenneth Neufeld, l’ambassadeur du Canada en Afghanistan, et Michael Burns, chef de la direction des Jeux Invictus Toronto 2017, ont également pris la parole.

Le président afghan Ashraf Ghani (gauche), le caporal-chef Jody Mitic, ancien combattant canadien (centre) et le major Ahmad Shah (à l’arrière), ancien combattant afghan, à la cérémonie de la flamme de l’esprit Invictus le 9 août 2017 au palais présidentiel de l’Afghanistan à Kaboul. (Invictus Games Toronto 2017)
« Pour que nous puissions nous trouver ici, libres, des milliers de personnes ont perdu la vie. La liberté est le résultat de ce sacrifice collectif », a déclaré Ashraf Ghani, président de l’Afghanistan. « Il existe un lien de sang entre nos soldats et nos gens, et ce, pour une cause qu’ils jugent plus importante qu’eux: il s’agit de la sécurité des générations à venir… et du monde. Invictus représente le triomphe de la volonté sur l’adversité. »

« Le mot latin « Invictus » signifie invaincu. Je ne peux penser à une meilleure façon de décrire les braves Afghans qui continuent de lutter pour leur pays », a déclaré pour sa part le général Nicholson.

La flamme représente l’esprit des guerriers blessés qui, malgré les blessures ou la maladie, continue de briller de mille feux au cours de leur périple vers les Jeux Invictus et leur participation à ces Jeux hautement compétitifs. La flamme est passée d’un ancien combattant afghan le maj. Ahmad Shah au caporal-chef Jody Mitic, ancien combattant de 20 ans, qui est également ambassadeur officiel des Jeux Invictus de 2017 à Toronto. Mr. Mitic en était à sa troisième affectation à l’étranger, cette fois-ci en Afghanistan, lorsqu’il a perdu ses pieds après avoir marché sur une mine terrestre.

« Il est logique que la flamme des Jeux Invictus soit allumée à Kaboul. Après tout, c’est l’endroit où la vie de nombreux soldats canadiens a changé de façon bouleversante « , a dit Jody Mitic. « Je ne pouvais rater l’occasion de participer à cette initiative qui a souligné de façon aussi frappante les réalités du service de nos militaires, hommes ou femmes, ainsi que les sacrifices qu’ils ont consentis. »

La cérémonie d’allumage de la flamme est la première d’une série d’événements qui retrace le périple que de nombreux concurrents aux Jeux Invictus ont dû endurer – de leur blessure à leur rétablissement, en passant par leur traitement et leur retour à la maison.

Après Kaboul, la flamme se rendra au Landstuhl Regional Medical Centre en Allemagne, un important centre de traitement chirurgical pour les soldats blessés, y compris les Canadiens blessés en Afghanistan. Le cpl (à la retraite) Chris Klodt, membre d’Équipe Canada, et le maj Simon Mailloux, cocapitaine d’Équipe Canada, seront en Allemagne afin d’accueillir la flamme. Les membres d’Équipe Canada auront l’occasion de remercier le personnel médical de leur avoir sauvé la vie et permis de rentrer à la maison, auprès de leurs familles.

Le périple de la flamme se conclura officiellement à son arrivée à Toronto le 23 septembre pour la cérémonie de clôture, tandis qu’elle sera transportée sur scène par un concurrent canadien en compagnie de sa famille. Ensemble, ils allumeront la vasque « I AM  » pour marquer le début des Jeux de 2017.

« Comme ancien chef d’état-major de la défense, je ne peux penser à une meilleure façon d’honorer le service et les sacrifices consentis par nos soldats, nos marins, nos aviateurs et aviatrices, les membres de nos forces spéciales ainsi que leurs familles », a pour sa part ajouté le général (à la retraite) Rick Hillier. « Ce périple braquera les projecteurs sur les enjeux auxquels font face nos militaires, nos anciens combattants et leurs familles et sur les raisons qui font des Jeux Invictus une part importante de leur guérison et de leur rétablissement. »

Les commentaires sont fermés.