Le Canada enverra plus de policiers en Irak

0
Des policiers irakiens célèbrent la fin des opérations militaires contre l’EI dans la Vieille ville de Mossoul, le 2 juillet 2017. (Archives/AFP/AHMAD AL-RUBAYE)

Les ministres des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, du Développement international, Marie-Claude Bibeau, et de la Sécurité publique, Ralph Goodale, ont annoncé aujourd’hui que le Canada allait envoyer jusqu’à une vingtaine de policiers en Irak dans le cadre la stratégie globale du Canada pour le Moyen-Orient, qui vise à vaincre Daech et à assurer la stabilité dans la région.

Ces déploiements font partie de la contribution plus générale du Canada et de sa participation aux opérations de la Coalition internationale contre Daech.

Les policiers canadiens appuieront les initiatives visant à rétablir la présence de la police locale dans les régions nouvellement libérées et contribueront au renforcement de ses capacités. Ils fourniront aussi des conseils stratégiques aux forces policières irakiennes sur les questions liées à la diversité des genres et aux droits de la personne dans leurs communautés. Par exemple, les policiers canadiens donneront de la formation sur les services de police communautaire qui permettra aux policiers irakiens d’établir des rapports avec tous les groupes des communautés qu’ils servent, y compris les femmes et les enfants.

À l’heure actuelle, trois policiers canadiens travaillent en Irak, et un quatrième déploiement est prévu au cours du mois à venir. Les déploiements de policiers canadiens se font graduellement et avec souplesse, et s’échelonneront jusqu’en mars 2019.

« Les policiers canadiens jouent un rôle important dans le cadre du soutien que nous offrons aux personnes et aux régions touchées par les conflits. Les mesures annoncées aujourd’hui serviront à assurer la stabilisation nécessaire en Irak et contribueront à la mise en place d’un environnement plus sûr dans les communautés irakiennes qui ont été la cible de Daech. « , a expliqué la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland.

« Grâce à sa nouvelle Politique d’aide internationale féministe, le Canada continuera de défendre la dignité humaine et de prêter sa voix aux plus vulnérables, notamment les femmes et les filles, qui sont parmi les plus gravement touchées par le conflit en Irak. Cette mission donne aux policières canadiennes une occasion sans pareille de former et de conseiller des policiers irakiens, ainsi que de contribuer de façon positive à la stabilité, à la sécurité et à la prospérité à long terme. », a pour sa part souligné la ministre du Développement international, Marie-Claude Bibeau.

« Nous avons réalisé des progrès en Irak grâce à la libération de Mossoul. Le Canada demeure fermement résolu à appuyer la population et le gouvernement irakiens. La contribution des forces policières canadiennes sera axée sur le renforcement des capacités des organismes de sécurité irakiens, ainsi que sur l’amélioration des compétences des forces policières locales, notamment dans des domaines comme celui de la police communautaire. », a quant à lui souligné le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale.

Les policiers canadiens sont déployés dans le contexte des initiatives de la Coalition internationale contre Daech, y compris la mission de formation policière italienne des Carabinieri. Parmi les 20 policiers qui seront déployés en Irak, certains d’entre eux pourraient également participer à d’autres initiatives internationales et représenter d’autres organismes internationaux.

On compte environ 600 000 policiers irakiens, dont 10 000 à 12 000 sont des femmes.

Dans les zones occupées par Daech, les infrastructures des services de police ont été détruites à 85 % ou même jusqu’à 100 %.

Le 8 février 2016, le gouvernement du Canada a annoncé sa stratégie à l’égard des crises en Irak et en Syrie, qui consiste notamment à appuyer les forces de sécurité locales et à contribuer au renforcement de la capacité d’application de la loi et à la formation en la matière.

Le programme des Missions internationales des policiers affectés au maintien de la paix est le mécanisme par lequel jusqu’à 150 policiers canadiens sont déployés chaque année pour appuyer les opérations de maintien de la paix et les autres initiatives de stabilisation. Les policiers des forces policières participantes du Canada sont déployés volontairement. Le programme est un partenariat entre Affaires mondiales Canada, Sécurité publique Canada et la Gendarmerie royale du Canada.

Les commentaires sont fermés.