Le Hezbollah utilise massivement des drones armés contre l’EI en Syrie

Le Hezbollah chiite, allié du régime syrien, a confirmé qu'il utilisait des drones armés contre le groupe État islamique (EI) qu'il combat près de la frontière libano-syrienne. (Twitter)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le Hezbollah chiite, allié du régime syrien, a confirmé qu’il utilisait des drones armés contre le groupe État islamique (EI) qu’il combat près de la frontière libano-syrienne. (Twitter)

Le Hezbollah chiite, allié du régime syrien, a annoncé cette semaine qu’il utilisait des drones armés contre le groupe État islamique (EI) qu’il combat près de la frontière libano-syrienne.

Une source sur le terrain a affirmé à l’AFP que c’était la première fois que le mouvement libanais utilisait cette arme contre ce groupe djihadiste.

Samedi, le Hezbollah a lancé une offensive en coopération avec l’armée syrienne pour chasser l’organisation ultraradicale d’une région près de la frontière libanaise dénommée Qalamoun-ouest.

« Les drones armés de la Résistance (le Hezbollah, ndlr) ciblent des positions et des fortifications de Daech (acronyme arabe de l’EI) dans le Qalamoun ouest », a indiqué l’organe de communication du mouvement chiite.

C’est « la première fois que le Hezbollah utilise des drones armés dans une bataille contre l’EI », a précisé à l’AFP une source qui suit les combats sur le terrain.

« Et c’est la première fois que le parti utilise cette arme aussi massivement », a-t-elle indiqué, précisant qu’il y a eu recours précédemment dans d’autres batailles en Syrie mais dans une moindre mesure.

En Syrie, où l’EI est acculé de toutes parts, l’organisation jihadiste utilise elle-même des drones armés dans ses batailles.

Le Hezbollah combat rebelles et djihadistes en Syrie aux côtés des troupes du régime depuis 2013.

Samedi, l’armée libanaise a annoncé une offensive simultanée mais séparée contre l’EI dans une région libanaise frontalière de la Syrie. Elle a lancé ses opérations dans la région de Jouroud Ras Baalbeck et Jouroud al-Qaa et reconquis deux-tiers du territoire contrôlé par l’EI, soit 80 km².

Les offensives de l’armée libanaise et du Hezbollah interviennent au moment où l’EI a revendiqué ces derniers jours plusieurs attentats, dont une double attaque à la voiture bélier en Espagne qui a fait 15 morts.