L’opération NANOOK 2017 débute aujourd’hui dans le Nord du Canada

Temps de lecture estimé : 2 minutes
L’opération annuelle de souveraineté NANOOK 2017 débute le 14 août dans le Nord du Canada dans divers endroits du Labrador et du Nunavut. (FOI Nord)

L’opération NANOOK 2017 commencera aujourd’hui dans divers endroits du Labrador et du Nunavut. Environ 900 participants militaires et civils prendront part à la 10e version de l’opération annuelle de souveraineté dans le Nord du Canada.

Dans le cadre de la politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement, le gouvernement s’engage à augmenter la présence et l’efficacité dans le Nord. L’opération NANOOK permet aux Forces armées canadiennes (FAC) de continuellement renforcer leurs capacités à opérer de façon efficace dans le Nord, tout en améliorant la coordination avec des partenaires pangouvernementaux lorsqu’ils répondent à des enjeux en matière de sécurité et de sûreté dans le Nord.

« Il est essentiel d’assurer un niveau de sécurité et de sûreté très élevé dans le Nord du Canada et la Force opérationnelle interarmées (Nord) vise constamment à répondre à l’ensemble des incidents, que ce soit une catastrophe naturelle ou la protection de la souveraineté canadienne. », explique le Brigadier-général Mike Nixon, commandant de la Force opérationnelle interarmées (Nord). « Toutefois, un intervenant seul ne peut opérer de façon unilatérale dans la vaste région que représente le Nord du Canada; des partenariats doivent être établis et mis en œuvre pour atteindre les objectifs opérationnels. »

« L’opération NANOOK 2017 fournit », indique le brigadier-général Nixon, « une occasion unique pour de multiples organismes de travailler ensemble afin de lutter contre une menace notionnelle envers la sécurité de la population du hameau de Rankin Inlet (au Nunavut). Il y a de très importants avantages liés à la planification multi-organismes, au déploiement coordonné et à la mise en œuvre ciblée. En effet, ces trois aspects permettent d’établir des relations et de mieux comprendre les capacités essentielles à la mise en place d’une intervention rapide à une crise réelle. »

« La région côtière difficile et isolée du Nord du Labrador mettra à l’essai les capacités de la Force opérationnelle interarmées de l’Atlantique de commander et de contrôler les éléments de la Marine royale canadienne, de l’Armée canadienne et de l’Aviation royale canadienne lors de tâches en matière de mobilité, de surveillance et de sécurité. En tirant profit des synergies avec d’autres ministères, d’autres collectivités et d’autres industries, il est possible d’assurer la défense et la sécurité dans la vaste région qu’est le Nord du Canada. », souligne pour sa part le Contre-amiral John Newton, commandant, Forces maritimes de l’Atlantique et Force opérationnelle interarmées de l’Atlantique.

Faits en bref

Pour la première fois, l’opération NANOOK 2017 se compose de deux scénarios effectués par deux forces opérationnelles interarmées régionales séparées.

Dans l’un des scénarios, dirigé par la Force opérationnelle interarmées (Nord), les FAC travailleront avec d’autres ministères et organismes gouvernementaux (AMOG) dans les environs de Rankin Inlet (Nunavut), afin d’intervenir dans le cadre d’une explosion et d’un incendie simulés sur une barge.

Dans un autre scénario, dirigé par la Force opérationnelle interarmées de l’Atlantique, des militaires des FAC travailleront avec leurs partenaires d’AMOG pour répondre à un scénario de sécurité dans le Nord du Labrador.