Sanctions contre le capitaine du USS Fitzgerald après un accident mortel

0
Le destroyer lance-missiles guidés de classe Arleigh Burke USS Fitzgerald (DDG 62) retourne à sa base Fleet Activities (FLEACT) à Yokosuka le 17 juin 2017 après une collision avec un navire marchand alors qu’il croisait au sud-ouest de Yokosuka, au Japon. (Spécialiste en communication de masse 1ère classe Peter Burghart/US Navy)

Le capitaine et plusieurs membres de l’équipage d’un navire de la marine américaine, l’USS Fitzgerald (DDG 62), dont sept hommes étaient morts après une collision en juin au large du Japon, seront suspendus de leurs fonctions, a annoncé jeudi un responsable de la marine.

« Nous avons perdu notre confiance dans leur capacité à occuper ces postes et ils ne reviendront pas sur le navire », a indiqué l’amiral Bill Moran, chef adjoint des opérations de la marine américaine.

L’amiral Moran, chef adjoint des opérations navales, a déclaré aux journalistes que le commandant, le commandant en second et le premier maître du USS Fitzgerald seront relevés de leurs fonctions.

L’amiral a aussi déclaré que neuf autres marins se verront imposer des mesures disciplinaires’, tout laissant ouverte la porte à d’autres sanctions.

Ces mesures disciplinaires leur seront communiquées d’ici vendredi soir.

Des marins replient cérémonieusement sept drapeaux américains lors d’une cérémonie commémorative le 27 juin 2017 de la flotte (FLEACT) Yokosuka pour leurs sept camarades décédés lors de la collision en mer le 17 juin du destroyer à missiles guidés de classe Arleigh Burke USS Fitzgerald (DDG 62) Collision en mer, le 17 juin. (Marine américaine/spécialiste en communication de masse de 2e classe Raymond D. Diaz III)
Le commandement de la 7e Flotte à laquelle appartenait le bâtiment a aussi publié jeudi séparément un rapport préliminaire de l’enquête sur la tragédie qui a coûté la vie aux sept marins.

Alors que l’enquête sur la cause de l’accident est encore en cours, l’amiral Moran a précisé qu’il y avait toutefois suffisamment d’éléments de preuves déjà pour prendre des mesures initiales.

« Des membres de l’équipage ont commis des erreurs sérieuses et il n’y avait aucun intérêt à attendre pour prendre des ‘mesures de responsabilisation' », a-t-il commenté.

Le Fitzgerald et ACX Crystal, beaucoup plus gros, sont entrés en collision par temps clair au sud de la baie de Tokyo dans les premières heures du 17 juin.

En vertu des règles maritimes, le navire commercial avait la priorité et le Fitzgerald, qui a été frappé sur le côté tribord [le côté droit NDLR]était donc probablement en faute.

On s’étonne également que les membres d’équipage qui surveillaient les écrans radar au Centre d’information de combat (CIC) du Fitzgerald n’aient pas détecter l’approche d’un cargo de 30 000 tonnes

Âgés de 19 à 37 ans, les sept victimes avaient été retrouvées noyées dans leurs cabines au lendemain de la collision entre le destroyer et un porte-conteneurs battant pavillon philippin, le ACX Crystal, survenue le 17 juin au large de la côte pacifique du Japon.

La Marine américaine a aussi annoncé que les sept marins qui sont morts à bord de l’USS Fitzgerald ont tous été promus à leur prochain grade à titre posthume.

Les commentaires sont fermés.