STRIDENT TRACER 2017: militaires canadiens et américains participent à un entraînement au combat à Gagetown

Des techniciens médicaux militaires canadiens et américains transfèrent un blessé durant un exercice de secours des blessés d’un hélicoptère Blackhawk durant l’Ex STRIDENT TRACER à la Base des Forces canadiennes GAGETOWN, le 23 août 2016. (Caporal Chris Ringius/DND/MND)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Des techniciens médicaux militaires canadiens et américains transfèrent un blessé durant un exercice de secours des blessés d’un hélicoptère Blackhawk durant l’Ex STRIDENT TRACER à la Base des Forces canadiennes GAGETOWN, le 23 août 2016. (Caporal Chris Ringius/DND/MND)

L’Armée canadienne organise un important exercice d’entraînement au combat à la Base de soutien de la 5e Division Gagetown du 18 au 27 août 2017. Cet exercice rassemble des militaires de la Réserve de l’Armée, provenant d’unités de partout au Canada atlantique et la garde nationale des États-Unis.

L’exercice STRIDENT TRACER 2017 est un exercice d’entraînement collectif qui procure à des centaines de réservistes de l’Armée de 28 unités de partout au Canada atlantique et à cinq unités de la garde nationale des États-Unis, l’occasion d’acquérir des compétences individuelles et collectives qui sont utilisées dans les opérations de combat offensives dans l’ensemble du spectre.

« L’exercice STRIDENT TRACER 2017, un exercice difficile dont le rythme est rapide, est une partie essentielle du programme d’instruction annuelle de la 5e Division du Canada. Cet exercice rassemble des militaires de l’Armée canadienne de toutes les provinces de l’Atlantique ainsi que des militaires alliés de la garde nationale des États-Unis. L’entraînement, offert dans des conditions réalistes dans le cadre d’un exercice de tir réel toutes armes, permet à nos troupes de perfectionner leurs compétences individuelles et leur capacité à mener des opérations avec les alliés internationaux. », a expliqué le Brigadier-général Derek Macaulay, commandant de la 5e Division du Canada.

« L’exercice STRIDENT TRACER 2017 constitue l’aboutissement de l’année d’instruction pour les militaires de la 5e Division du Canada. Avec l’engagement envers la disponibilité opérationnelle, le scénario ardu mettra à l’épreuve les capacités des militaires et des leaders, et nous avons confiance que tous les participants sortiront de l’exercice plus forts et mieux outillés pour servir dans des opérations au pays et à l’étranger. », a pour sa part souligné le Colonel Shawn Hale, commandant du 36e Groupe-brigade du Canada.

En bref

L’exercice STRIDENT TRACER 2017 permet à la 5e Division du Canada de maintenir un niveau de préparation élevé en vue d’engagements éventuels. Les occasions d’entraînement au combat avec des alliés ayant des vues similaires comme nos alliés américains permettent d’améliorer notre compréhension mutuelle, la disponibilité opérationnelle de la force et l’interopérabilité.

Durant l’exercice STRIDENT TRACER 2017, les militaires participent à différents types d’instruction qui visent à développer des compétences en leadership adaptables nécessaires à la réussite à la mission dans le champ de bataille. L’entraînement comprend des activités de tir réel durant le jour et la nuit, des manœuvres de combat, des opérations à l’aide de véhicules de combat et des tactiques du champ de bataille de l’équipe interarmes.