Une première: le général Vance, chef d’état major de la Défense, au défilé de la fierté à Ottawa

98
Le chef d'état-major canadien Jonathan Vance a participé dimanche 27 août 2017 pour la première fois, au défilé de la fierté gay à Ottawa. (Twitter/@CDS_Canada_CEMD)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le chef d’état-major canadien Jonathan Vance a participé dimanche 27 août 2017 pour la première fois, au défilé de la fierté gay à Ottawa. (Twitter/@CDS_Canada_CEMD)

Le chef d’état-major canadien a participé dimanche, pour la première fois, au défilé de la fierté à Ottawa, une manifestation marquée également par la présence du Premier ministre Justin Trudeau.

Le chef d’état-major Jonathan Vance a défilé en compagnie d’un groupe de hauts responsables militaires en uniforme, lors de cette parade dans les rues de la capitale fédérale.

Le général Vance, premier plus haut gradé canadien à participer à cette manifestation, avait annoncé qu’il défilerait pour envoyer un message de solidarité à la communauté LGBTQ et montrer que ses membres qui le souhaiteraient sont bienvenus dans les forces armées canadiennes.

Ce geste intervient alors qu’aux États-Unis le président Donald Trump a annoncé sa décision d’interdire aux personnes transgenres de servir dans l’armée américaine.

Au Canada, les restrictions contre les homosexuels dans les Forces armées ont été abolies en 1992.

M. Trudeau a déjà participé aux défilés de la fierté dans plusieurs villes canadiennes, mais c’était la première fois qu’il participait à celui de la capitale comme Premier ministre.

Il a noté que la présence du général Vance au défilé montrait que le Canada est « un pays ouvert à la diversité ». « Nous savons que c’est une de nos forces, que ce soit dans les forces armées ou partout ailleurs », a-t-il ajouté.

Déjà à Montréal, au défilé de la Fierté du 20 août, participait un fort contingent des Forces armées canadiennes. De plus, pour la première fois de l’histoire, un dignitaire étranger, le premier ministre Irlandais Leo Varadkar, plus jeune premier ministre du pays et ouvertement gay, a fait partie des participants à un défilé de la Fierté au Canada à Montréal, accompagné du Premier ministre Justin Trudeau, pour qui s’était sa deuxième participation.

L’environnement de travail des membres des Forces armées canadiennes est sans nul doute l’un des plus riches au monde de par sa diversité, mais nombreux tant dans les Forces que dans la population civile le perçoivent encore comme très masculinisé.

Depuis plusieurs années, l’état-major met l’accélérateur pour que le bras armé du gouvernement soit le reflet de la société, en acceptant les femmes, les membres de la communauté LGBTQ, les Premières Nations et les minorités visibles.

Et, alors que les droits des personnes LGBT sont battus en brèche dans l’Amérique de Donald Trump, ici au Canada, dans une directive récente en juin, le chef d’état-major de la Défense indiquait que les militaires qui participeront à un défilé de la fierté gaie pourront marcher en uniforme sans avoir à demander la permission.

*Avec AFP