Cérémonie d’adieu du gouverneur général David Johnston avec les Forces armées canadiennes

Le gouverneur général David Johnston, a débuté son discours d'adieu mercredi 27 septembre à la Cérémonie d’adieu du gouverneur général avec les Forces armées canadiennes au Misée de l'aviation à Ottawa en soulignant l'importance et l'honneur liés au port de l'uniforme.(Twitter/@GGDavidJohnston)
Temps de lecture estimé : 7 minutes
Le gouverneur général David Johnston, a débuté son discours d’adieu mercredi 27 septembre à la Cérémonie d’adieu du gouverneur général avec les Forces armées canadiennes au Misée de l’aviation à Ottawa en soulignant l’importance et l’honneur liés au port de l’uniforme.(Twitter/@GGDavidJohnston)

Cette semaine est la dernière dernière du mandat de sept ans du gouverneur général David Johnston. Elle se passera en cérémonie d’adieu et en remerciements, à commencer par la réception et cérémonie d’adieu avec les Forces armées canadiennes qui a eu lieu ce matin à 10h au Musée de l’aviation et de l’espace, 11, promenade de l’Aviation à Ottawa.

Les Forces armées canadiennes ont rendu à cette occasion hommage à leur commandant en chef au cours d’un défilé militaire. Le chef d’état-major de la Défense, général Jonathan Vance, l’adjudant-chef des Forces canadiennes Kevin West, ainsi que l’épouse du gouverneur général, Son Excellence Sharon Johnston, capitaine de vaisseau honoraire du Commandement du personnel militaire, ont assisté à la cérémonie.

«C’est avec le cœur gros que je dis adieu à notre commandant en chef, Son Excellence le très honorable David Johnston. Lui et Son Excellence Sharon Johnston ont fait du bien-être de nos femmes et nos hommes en uniforme l’une de leurs plus hautes priorités. Pendant les sept dernières années, ils ont donné librement de leur temps en appui à ceux d’entre nous qui portent l’uniforme, que ce soit ici au Canada ou à l’étranger, et ce d’une manière altruiste. Ce fut un honneur et un privilège de les connaitre et je tiens à les remercier du fond du cœur pour leur service sans répit.», a déclaré le Général Jonathan Vance, chef d’état-major de la Défense

Le gouverneur général a reçu à cette cérémonie d’adieu les honneurs militaires comprenant une garde d’honneur de 100 membres des forces armées canadiennes, un salut général, un survol de CF-18 et une salve de 21 coups de canon.

Il a ensuite inspecté une dernière fois la garde d’honneur et prononcé une allocution pour remercier, pour la dernière fois en tant que commandant en chef, les hommes et les femmes des Forces armées canadiennes « pour leur remarquable service envers leur pays. », discours qu’il a débuté en soulignant l’importance et l’honneur liés au port de l’uniforme.

« Quel immense privilège que d’avoir pu agir en tant que commandant en chef du Canada au cours des sept dernières années.Et quel grand et insigne honneur pour moi de porter cet uniforme parmi vous et de saluer une dernière fois le service et le dévouement des Forces armées canadiennes. », a dit le gouverneur général.

« J’ai toujours eu le plus profond respect pour tout ce que chacun de vous fait pour le Canada, et pour ce que les anciens combattants ont fait tout au long de notre histoire, et c’est pourquoi j’ai estimé que je ne devrais pas porter l’uniforme lors du premier jour du Souvenir de mon mandat. J’estimais que c’était un honneur que je devais d’abord mériter, comme cela a été le cas pour vous tous. », d’ajouter qui fut le 28e commandant en chef des Forces armées canadiennes.

[toggle title= »DISOURS D’ADIEU DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL DAVID JOHNSTON À LA PARADE MILITAIRE D’ADIEU AU MUSÉE DE L’AVIATION À OTTAWA MERCREDI 27 SEPTEMBRE 2017″ load= »hide »]

Quel immense privilège que d’avoir pu agir en tant que commandant en chef du Canada au cours des sept dernières années.

Et quel grand et insigne honneur pour moi de porter cet uniforme parmi vous et de saluer une dernière fois le service et le dévouement des Forces armées canadiennes.

Lorsque je suis devenu gouverneur général, l’une des premières questions qu’on m’a posée a été la suivante: allez‑vous porter un uniforme des Forces armées canadiennes le jour du Souvenir?

Le simple fait qu’on m’ait posé cette question au tout début de mon mandat démontre l’importance particulière de l’uniforme et des militaires dans la vie actuelle et l’histoire de notre pays.

Les Canadiens accordent une grande importance à nos forces armées et aux sacrifices que vous et vos proches consentez pour nous, ici au pays et dans le monde entier.

J’ai toujours eu le plus profond respect pour tout ce que chacun de vous fait pour le Canada, et pour ce que les anciens combattants ont fait tout au long de notre histoire, et c’est pourquoi j’ai estimé que je ne devrais pas porter l’uniforme lors du premier jour du Souvenir de mon mandat.

J’estimais que c’était un honneur que je devais d’abord mériter, comme cela a été le cas pour vous tous.

Quelques mois plus tard, j’étais en Afghanistan avec mon grand ami Walt Natynczyk, qui était alors chef d’état‑major de la défense. Nous étions en uniforme de combat et il m’a dit ceci : « Les hommes et les femmes des forces armées seraient fiers de vous voir porter l’uniforme chaque fois que vous êtes avez nous à titre officiel. »

Et je l’ai fait depuis ce temps avec un énorme respect, tout comme Sharon qui, en tant que capitaine de vaisseau honoraire s’intéressant particulièrement à la santé mentale, est associée à l’unité générale responsable du personnel militaire.

Cela a été un parcours formidable pour nous deux. Nous sommes reconnaissants d’avoir été reçus dans la famille des Forces armées canadiennes.

C’est une famille remarquable composée de gens remarquables. Ensemble, vous servez le Canada avec un profond sens du devoir et de l’honneur.

Le rôle que vous jouez est complexe, exigeant et toujours changeant.

Vous êtes des combattants, bien sûr, mais aussi des ambassadeurs de notre pays.

Vous êtes des gardiens de la paix, des protecteurs et des reconstructeurs de la société civile. Vous êtes des formateurs et des conseillers.

Vous êtes des sauveteurs, des médecins, des techniciens, des ingénieurs et des meneurs.

Le travail que vous faites pour le Canada est si diversifié et remarquable qu’il est impossible de lui rendre justice dans un seul discours. Durant les sept dernières années, nous avons essayé de rendre hommage à votre sens du devoir, de l’honneur et du service.

Lors de cérémonies spéciales à Rideau Hall, à la Citadelle de Québec et ailleurs, nous avons décerné l’Ordre du mérite militaire à des centaines de femmes et d’hommes méritants et remis des décorations et des médailles à bien d’autres encore.

Au cours d’activités et d’exercices militaires se déroulant sur la côte du Pacifique jusque dans les Maritimes en passant par Alert, nous avons appris à mieux connaître l’ampleur de votre travail et vos façons de faire.

Nous avons ravivé le souvenir de la bravoure et du dévouement des anciens combattants lors de cérémonies solennelles au Canada et à l’étranger.

La nouvelle dédicace du Monument commémoratif de guerre du Canada, le 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy, le 70e anniversaire du jour J; nous avons souligné ensemble ces moments et bien d’autres.

Permettez‑moi de conclure sur une note personnelle.

J’ai eu le privilège de servir avec trois chefs d’état‑major de la défense pendant mon mandat : Walt Natynczyk, Tom Lawson et Jon Vance, je les remercie tous chaleureusement de leur appui constant et de leur leadership inspirant. Nous avons aussi forgé des amitiés solides qui me sont très chères.

J’ai aussi travaillé avec des femmes et des hommes exceptionnels qui m’ont accompagné comme aides de camp, photographes et conseillers militaires durant mon mandat. Je remercie chacun d’entre eux de leur superbe professionnalisme et de leur appui indéfectible en tant que membres très proches de notre famille qui comprend nos 14 petits‑enfants et notre splendide chienne, Rosie.

Finalement, j’exprime mes sincères remerciements et ma profonde admiration à chacun de vous, membres des Forces armées canadiennes, pour votre sens du devoir et de l’honneur et pour tout ce que vous faites pour le Canada.

Vous nous avez rendus très fiers, Sharon et moi, de porter cet uniforme et nous vous en serons toujours très reconnaissants.[/toggle]

Le rôle de commandant en chef du gouverneur général

En son rôle de commandant en chef, le gouverneur général est responsable de plusieurs tâches :

  • Agit selon les recommandations du premier ministre pour la nomination du chef d’état-major de la Défense;
  • Agit selon les recommandations du ministre de la Défense nationale pour la nomination de colonels royaux de régiments canadiens;
  • Approuve les nouvelles insignes militaires;
  • Visite les membres du personnel des Forces armées canadiennes, leur famille et leurs proches, à la maison et à l’étranger;
  • Présente leurs nouvelles couleurs aux unités des Forces armées canadiennes;
  • Présente des honneurs militaires tels l’Ordre du mérite militaire, les décorations du service méritoire et de la bravoure militaire, ainsi que les médailles du maintien de la paix et du service spécial; et
  • Signe des brevets d’officiers.

C’est ainsi que, durant son mandant de sept ans comme commandant en chef, le gouverneur général et son épouse Sharon Johnston ont :

  • assisté à 330 événements et activités militaires;
  • visité 12 bases des Forces armées canadiennes;
  • approuvé 79 nouvelles insignes pour des unités des Forces armées canadiennes;
  • visité des troupes canadiennes en mission à l’étranger à 7 reprises;
  • assisté à 2 cérémonies de passation de commandement de chefs d’état-major de la Défense; et
  • tous les deux accepté d’assumer la présidence d’honneur du Programme des services aux familles des militaires (PSFM) en 2011.

La dernière semaine du mandat du gouverneur général David Johnston

«C’est pour moi un immense privilège d’avoir servi à titre de 28e gouverneur général du Canada » avait également déclaré plus tôt cette semaine David Johnston. « En tant que représentant de la Reine au Canada, j’ai eu des occasions inégalées de redonner à ce pays qui fait l’envie du monde à bien des égards. J’espère que dans nos efforts pour rassembler, honorer et inspirer les Canadiens, au pays et dans le monde entier, Sharon et moi aurons contribué à édifier un pays plus averti et bienveillant, pour l’ensemble des citoyens. »

«La fonction de gouverneur général peut être un puissant moteur de changement dans notre société. », avait pour sa part déclaré son épouse, Mme Sharon Johnston. »Au cours des sept dernières années, David et moi avons appuyé de nobles causes.Je suis impatiente de poursuivre mes efforts pour promouvoir l’importance de la santé mentale et du soutien dans les années à venir.»

Après la cérémonie d’adieu avec les Forces armées canadiennes aujourd’hui, laa dernière semaine du couple vice-royal se poursuivra demain, jeudi 28 septembre, alors qu’à 11h45 le gouverneur général posera la première pierre au nouveau Centre d’accueil des visiteurs de la Colline du Parlement pour souligner l’importance de l’éducation publique au sujet de nos institutions nationales, et pour marquer la construction du premier nouveau bâtiment à être aménagé sur la Colline du Parlement depuis plus d’un siècle.

Puis, à 12h, le gouverneur général et son épouse assisteront à une réception d’adieu donnée au Hall d’honneur, Édifice du Centre, sur la Colline du Parlement, par George J. Furey, président du Sénat,et Geoff Regan, président de la Chambre des communes, qui prononceront tous deux des allocutions pour remercier le gouverneur général de ses années de service.

Et enfin, à 15h, dernier geste, le couple vice-royal plantera un pin blanc (pinus strobus) dans l’allée principale sur le domaine de Rideau Hall pour commémorer la fin de leur mandat.

Plus de 140 arbres commémoratifs ornent le domaine de la résidence officielle du gouverneur général du Canada, peut-on lire sur le site de Rideau Hall. Ces arbres sont plantés en souvenir des visites de membres de la famille royale, de chefs d’État, de dignitaires et d’anciens gouverneurs généraux.

La successeure de David Johnston, Julie Payette, une scientifique et administratrice canadienne, ex astronaute en chef de l’Agence spatiale canadienne entre 2000 et 2007, désignée en juillet dernier pour devenir la vingt-neuvième gouverneure générale du Canada, et qui quatrième femme à occuper le poste, entrera pour sa part en fonction lundi prochain, 2 octobre 2017.