Disparu depuis un mois, le corps d’un capitaine retrouvé dans le fleuve St Laurent

0
Le capitaine Timothy Bowman était porté disparu depuis le 26 août.

Porté disparu depuis le 26 août 2017 à Kingston (Ontario), le capitaine Timothy Bowman a malheureusement été retrouvé sans vie, comme le confirment les Forces armées canadiennes dans un communiqué, ce 21 septembre.

«Depuis la disparition d’un membre de notre équipe à la fin août, le Quartier général de la 1re Escadre a travaillé sans relâche avec sa famille et la police militaire dans l’espoir de le retrouver sain et sauf. Malheureusement, je viens d’apprendre que le corps retrouvé dans le fleuve Saint-Laurent [près de Milton Island, NDLR] le 13 septembre était bien celui du capitaine Timothy Bowman», écrit ainsi le lieutenant-colonel J.W. Cunningham, commandant de la 1ère escadre Kingston.

La police militaire avait lancé un avis de recherche dès le 29 août disant qu’il «n’est pas considéré comme dangereux pour les autres mais pourrait l’être envers lui-même».

Le lieutenant-colonel Cunningham décrit le capitaine Bowman comme étant «un aviateur, un collègue, un ami et un père enthousiaste qui manquera énormément à sa famille immédiate ainsi qu’à la grande famille militaire. C’était une personne professionnelle et déterminée. Pilote et athlète accompli vouant une passion pour la voile, il était toujours prêt à encourager et à conseiller ceux et celles qui lui demandaient de l’aide».

Dans une déclaration envoyée aux médias, la famille déclare être «dévastée» par cette nouvelle. «Nous espérions que Tim rentrerait en toute sécurité. Nous ne comprenons pas encore pleinement tous les faits entourant le décès de Tim. Nous attendons les résultats de l’enquête de la Police provinciale de l’Ontario. Bien que cette période ait été très difficile pour nous tous, nous sommes submergés de gratitude pour l’effusion d’amour et le soutien de ceux qui sont proches et éloignés».

Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances de sa disparition et de son décès. Une commission d’enquête a été convoquée, comme le veut la pratique courante lorsqu’un membre des Forces armées canadiennes décède.

Les commentaires sont fermés.