Infanterie 0010 #438 «Le soldat-capteur»

0


Pas la peine de me parler de la position de tir plutôt croche de Vaillancourt, ce n’est qu’une bande-dessinée.

Sinon, lors des exercices, nos staffs font des efforts pour rendre les scénarios les plus réalistes possible. Ce qui est plutôt apprécié. Mais premièrement, c’est impossible d’y arriver à 100% et deuxièmement il y a le facteur « ce qui est prévu dans le scénario ».

Et quand un soldat voit « ce qui est prévu dans le scénario » venir et agit avant que ça arrive, comme dans le strip d’aujourd’hui, le ou les staffs auront deux réactions différentes: le soldat se fera féliciter ou rabrouer.

Il pourrait se faire féliciter d’être un bon soldat-capteur parce que grâce à son action, il aurait sans doute sauvé sa vie et celle de ses collègues en cas de situation réelle. Et c’est le but des exercices après tout. Amener le soldat à être observateur et savoir réagir adéquatement aux situations face auxquelles il aura à faire face outre-mer.

Mais il y a de bonne chance d’être rabroué. Parce que le staff en question se sera imaginé un scénario résultant de celui qui est prévu et que tout sera gâché par le soldat-capteur. Il sera sera donc déçu et frustré pour de multiples raisons qui me dépassent un peu à mon niveau.

Jonathan Girard s'est enrôlé dans les Forces armées canadiennes en septembre 2005 et a rejoint le Royal 22e Régiment en juin 2006. Passionné de BD depuis toujours, il dessinait beaucoup lors des exercices avant finalement de se lancer et de rendre son travail public.

Les commentaires sont fermés.