La construction d’un nouveau bâtiment améliorera l’entretien de véhicules militaires à la Base Valcartier

0
Futur bâtiment à la Base Valcartier, vue de plusieurs angles.

La nouvelle politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement, confirme l’engagement du gouvernement du Canada à fournir aux femmes et aux hommes des Forces armées canadiennes (FAC) le soutien dont elles ont besoin, y compris des installations modernes où elles peuvent travailler et s’entraîner.

Au nom du ministre de la Défense, Harjit S. Sajjan, le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, et le secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé, Joël Lightbound, ont pris part aujourd’hui à une cérémonie soulignant le début de la construction d’un nouveau bâtiment et le remplacement de deux abris à la Base Valcartier.

Le gouvernement du Canada se concentre sur la croissance qui soutient la classe moyenne et ceux et celles qui travaillent fort pour en faire partie. Ce projet d’infrastructure générera des investissements allant jusqu’à 95,9 millions de dollars (taxes incluses) dans l’économie locale, et devrait créer 250 emplois pendant la durée des travaux.

Le futur bâtiment servira au 5e Régiment du génie de combat (5 RGC), qui maintient et entretient plus de 130 véhicules, dont des véhicules hautement spécialisés qui sont utilisés pour la neutralisation d’explosifs et de munitions, et pour détecter des engins explosifs improvisés enfouis. De plus, le bâtiment offrira de plus grandes aires de travail et de nouveaux bureaux administratifs pour le personnel ingénieur à Valcartier.

Citations

« Notre gouvernement est résolu à faire en sorte que les femmes et hommes des Forces armées canadiennes sont bien appuyés pour qu’ils puissent se concentrer sur la protection de la population canadienne, au pays et à l’étranger. Ce projet à la Base Valcartier fournira des installations modernes permettant d’améliorer le maintien de l’équipement et leur performance durant de longues années. »

Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense

« Les projets d’infrastructure de la Défense contribuent au soutien de tous les échelons des Forces armées canadiennes. Des véhicules bien entretenus à la Base Valcartier contribuent directement à la sécurité des soldats canadiens et au succès de leurs missions à l’étranger, et permettent d’appuyer les Canadiennes et Canadiens au pays en cas de catastrophes naturelles. »

Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social

« En plus de soutenir les femmes et les hommes qui travaillent à la Base Valcartier, ce projet d’infrastructure contribuera à stimuler l’économie en engageant des compagnies locales et favorise la création d’emploi dans la région de Québec. »

Joël Lightbound, secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé

En bref

· Le projet d’infrastructure comprend la construction d’une nouvelle installation pour le 5e Régiment du génie de combat (5 RGC) de plus de 18 000 m2, le remplacement de deux abris, la restitution de deux bâtiments et la démolition d’un autre devenu vétuste. Le projet prévoit aussi la construction d’un stationnement et quelques services publics.

· Le bâtiment qui sera remplacé a été construit en 1971 et a été conçu pour accueillir 180 personnes. Le personnel a depuis augmenté pour atteindre un effectif total de plus de 500 personnes.

· La Défense nationale exige que les nouveaux projets d’infrastructure respectent des normes reconnues par l’industrie telles que la cote Argent de la norme Leadership in Energy and Environmental Design (LEED), ou l’équivalent. La nouvelle installation rencontrera les critères de la cote Argent LEED et intégrera plusieurs concepts de bâtiment écologique.

· Tel qu’indiqué dans la nouvelle politique de Défense, Protection, Sécurité, Engagement, l’écologisation des infrastructures de la Défense permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre de ses bâtiments et des véhicules non militaires de 40% d’ici 2030 (inférieur aux taux de 2005).

· Grâce au projet d’infrastructure de la Défense, les membres du 5 RGC auront plus d’espace pour le maintien et la réparation des véhicules, et l’entreposage de leurs équipements. De nouveaux des espaces communs, salles de cours et bureaux administratifs amélioreront aussi les activités quotidiennes du 5 RGC.

· La politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement, prévoit la modernisation de l’ensemble des capacités de détection et de neutralisation des engins explosifs improvisés enfouis.

Les commentaires sont fermés.