La Légion royale canadienne, Filiale Richelieu, donne son appui au Centre équestre Équi-Sens de Terrebonne

0
La Légion royale canadienne, filiale Richelieu (Québec 79), donne son appui au Centre équestre Équi-sens de Terrebonne. De gauche à droite, le 22 septembre 2017,Fred Laurence, vice-président de filiale, Richard McNicoll, membre du Conseil d’administration d’Équi-Sens, Gilles Brais, président du Conseil d’Équi-Sens, et Roger Hétu, président du Fonds du coquelicot de la Filiale Richelieu. (Équi-Sens)

En reconnaissance de son travail auprès des anciens combattants, la Légion royale canadienne, Filiale Richelieu (Québec 79) a remis cette semaine une contribution au Centre Équestre Équi-Sens de Terrebonne.

Le 22 septembre, le président du Fonds du Coquelicot de la Légion Royale (Québec 79) le camarade Roger Hétu ainsi que le vice-président le camarade Fred Lawrence ont remis un chèque de 3,000 $ au président du Conseil d’Administration du Centre équestre Équi-Sens de Terrebonne, monsieur Gilles Brais en présence de monsieur Richard McNicoll, administrateur ainsi que d’une cavalière et de membres du personnel et de bénévoles d’Équi-Sens.

Le président monsieur Roger Hétu a souligné à cette occasion l’importance pour la Légion Royale canadienne, d’aider des organismes qui aident les vétérans et Équi-Sens en fait partie. Il ajoute qu’il a visité les installions des Écuries Spirit qui hébergent Équi-Sens avec messieurs Fred Lawrence et Roger Gauthier à l’automne 2016 et ils ont constaté les avancés de la thérapie assistée par le cheval auprès des anciens combattants et des membres de leur famille.

Sous la supervision de sa directrice générale Chantale Soucy Équi-Sens a contribué à la mise sur pied de la thérapie assistée par le cheval auprès des anciens combattants aux prises avec le trouble de stress post-traumatique.

Une validation scientifique de deux ans sur la thérapie assistée par le cheval auprès d’anciens combattants diagnostiqués TSPT a été récemment complétée par le professeur Dave Blackburn Ph. D de l’Université du Québec en Outaouais. Le rapport final et les conclusions de cette étude verront le jour vers la fin novembre 2017.

Monsieur Hétu rappelle que grâce aux dons de la population au Fonds du Coquelicot, les différentes Légions sont en mesure d’apporter un soutien et une aide aux vétérans, y compris les membres des Forces armées canadiennes et de la GRC et aux membres de leur famille.

Dans le cas de la Filiale Richelieu (Québec 79), celle-ci a amassé 27,000 $ l’année dernière et qu’elle distribuera 21,980 $ auprès d’organismes communautaires, aux anciens combattants et à la communauté, comme la Saint-Vincent de Paul, les corps de cadets, l’Hôpital du Haut Richelieu, et Équi-Sens.

Le président du Centre équestre Équi-Sens, Gilles Brais, a chaleureusement remercié messieurs Hétu et Lawrence ainsi que les membres de la Légion Royale (Québec 79) pour ce magnifique geste envers une organisation dévouée auprès des anciens combattants et vétérans.

Il a souligné également que le Centre équestre Équi-Sens œuvre auprès des personnes handicapées physiques ou intellectuelles qui présentent des troubles de comportement, des troubles envahissants du développement (TED) ou une déficience intellectuelle, troubles de santé mentale ou autres atteintes cognitives ou neurologiques.

Monsieur Brais indique que le Centre Équestre Équi-Sens au fil des ans ne cesse d’innover et est devenu un chef de file au Canada en matière de thérapie assistée par le cheval.

Le Dimanche 15 octobre 2017, il y aura une porte ouverte chez Équi-Sens pour les anciens combattants et premiers répondants de 10 h à 14 h.

Les commentaires sont fermés.