15h52 (HNE) Chérif Chekatt, l’auteur de l’attentat de mardi contre le marché de Noël à Strasbourg, a été tué par la police jeudi soir dans le quartier Neudorf, a-t-on appris de source proche du dossier.

16h57 (HNE) Le groupe armé État islamique revendique l’attentat de Strasbourg via l’agence Amaq et qualifie son auteur, Cherif Chekatt, de “soldat de l’Etat Islamique”

Le Canada intègre officiellement le Corps de réaction rapide – France

0
Le Canada intègre le Corps de réaction rapide – France, le 15 septembre 2017. (SCH Amaury)

Lors d’une cérémonie tenue ce vendredi à Lille, dans le nord de la France, le Canada est devenu la 14e nation alliée à rejoindre le Corps de réaction rapide – France (CRR-Fr).

Pour l’occasion, le général de corps d’armée Thierry Corbet, commandant le CRR-Fr, a remis au chef du contingent canadien une gravure du général canadien Currie, soulignant la longue contribution du Canada à sécurité et la défense en Europe.

Pour la France, cet ajout permet à l’état-major «d’augmenter sa multinationalité, et par conséquent son expertise». Une nouvelle nation alliée au sein du Corps contribue à accroître la connaissance des armées avec lesquelles la France pourrait mener des opérations communes.

Le général de corps d’armée Thierry Corbet, commandant du CRR-Fr a salué «l’arrivée du nouveau contingent canadien, un événement important à plusieurs titres. Les liens d’amitié entre la France et le Canada sont historiques et nous sommes ravis d’accueillir aujourd’hui des militaires canadiens au CRR-Fr. Ils augmenteront la multinationalité de l’état-major et lui apporteront leur expertise en cette période d’alerte OTAN».

La multinationalité de l’état-major du Corps se veut être une garantie importante de son interopérabilité au sein de l’OTAN. L’importance est décuplée puisqu’en ce moment même, le CRR-Fr est en «alerte» ou en «haute disponibilité» pour l’OTAN. Si l’organisation nord-atlantiste le demandait, les membres du Corps seraient déployés à court préavis pour prendre le commandement d’une mission interarmées sous commandement de l’OTAN.

Le contingent canadien est arrivé à Lille entre juillet et août 2017. Le personnel suit présentement la formation nécessaire afin de bien comprendre le fonctionnement de l’état-major. Comme tous les autres nouveaux arrivés au CRR-Fr, ils participeront à leur premier exercice majeur en décembre prochain en Pologne.

Afin de tirer le meilleur des expériences militaires de chaque pays contributeur, le Corps de réaction rapide – France a intégré quatre officiers et un sous-officier canadiens dans des branches et des spécialités différentes afin d’amener une expertise complémentaire: communication stratégique, opérations, informatique, logistique et gestion des opérations aériennes.

Intégrés à l’état-major dans des postes clés, ils participeront à toutes les activités du Corps.

Pour sa part, le lieutenant-colonel Mario Ferland, chef du contingent canadien du CRR-Fr, rappelle que le Canada «entretient une relation unique avec l’Europe et la France, à la fois historique et contemporaine, Ça fait plus de 100 ans maintenant que des militaires canadiens servent fièrement en Europe auprès de leurs alliés. Tous ces soldats, d’hier et d’aujourd’hui, ont à cœur la défense de valeurs partagées de démocratie et de libertés individuelles. Les Canadiens aujourd’hui affectés à Lille s’inscrivent dans la continuité de cet héritage et de cet engagement».

Lorsque le Corps n’est pas déployé en opérations, le personnel d’état-major s’exerce à planifier et exécuter des opérations interarmées dans des environnements complexes, pouvant aller jusqu’au commandement et contrôle de 60 000 militaires alliés dans un théâtre d’opération.

Grâce à son expertise militaire unique en France et au sein de l’OTAN, le Corps contribue également à divers exercices à travers l’Europe afin d’aider nos alliés à continuellement se perfectionner.

Le Canada, qui est un des pays fondateur de l’OTAN a également l’un des taux de participations aux opérations les plus élevés. À chaque étape de planification et d’exécution, les Canadiens apporteront au profit du Corps leur expertise et leur expérience opérationnelle.

Les commentaires sont fermés.