Décès du major Stéphane Roy, bien connu de par ses pairs

0
Le major Stéphane Roy. (FAC)

Ancien 22, médecin militaire, le major Stéphane Roy est malheureusement décédé de mort naturelle suite à une longue maladie ce vendredi 20 octobre.

– – –

Mise à jour du 25 octobre 2017, à 15h15

La famille vous accueillera à la Maison Gomin Services commémoratifs 2026, boul. René-Lévesque Ouest Québec, QC, G1V 2K8 le vendredi 27 octobre 2017 de 18h30 à 21 heures.

Le service religieux sera célébré le samedi 28 octobre 2017 à 13h30 en l’église Saint-Charles-Garnier, 1215, avenue du Chanoine-Morel, Québec, QC. La famille vous accueillera à l’église 1 heure avant la cérémonie.

– – –

Le Colonel Stéphane Boivin, commandant du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada‎ écrit: «C’est avec tristesse que j’ai accueilli la nouvelle du décès du major Stéphane Roy. Avec son départ, nous perdons l’un de nos plus valeureux combattants. Lorsque j’affirme que le major Roy était un ‘combattant’, je ne veux pas simplement dire qu’il était un soldat aguerri à la carrière irréprochable. Sa résilience face à sa longue maladie et sa force de caractère le placent parmi les personnes les plus remarquables que je connaisse. J’offre mes pensées à sa famille, à ses proches et à tous ceux qui ont eu l’occasion de côtoyer cet être unique.»

Enrôlé dans les Forces armées canadiennes, en juin 1981, et suite à sa formation d’officier, Stéphane Roy est muté au sein du 1er Bataillon du Royal 22e Régiment, le 11 août 1986, à Lahr, en Allemagne. Après y avoir passé quatre années, il revient au Canada et est transféré au 2 R22eR le 11 juillet 1990. Le 13 juillet 1992, il est affecté au Quartier général du Secteur du Québec de la force terrestre à Montréal. Le 2 mai 1995, il quitte le Canada pour se joindre au Groupement tactique du 3e Bataillon du Royal 22e Régiment en Ex-Yougoslavie sous l’égide des Nations-Unies. Promu major à son retour au pays, il est muté au Quartier général de la Force mobile à Saint-Hubert le 28 novembre 1995. Il est de retour à Valcartier en tant que commandant de compagnie au 2 R22eR le 2 juillet 1996.

Le 20 juillet 1998, il est muté à Toronto pour compléter le cours d’État-major. Il sera de retour au 2 R22eR à l’été 1999. Promu lieutenant-colonel le 7 août 2000, il quitte pour une mutation à Ottawa le 20 août suivant. Le 28 juin 2002, il revient à Valcartier et prend le commandement du 3 R22eR. Au cours de l’année 2003, il effectue la montée en puissance et se déploie avec son unité sur l’Opération ATHÉNA à Kaboul en Afghanistan au début 2004. À son retour au pays, il est transféré QG SQFT à Montréal le 1er octobre 2004.

Le 21 août 2006, marque un changement pour le Major Roy. Il réoriente sa carrière et retourne sur les bancs d’école à l’Université Laval afin de compléter le programme de médecine. Après sept années d’étude, le Major Roy est reçu comme médecin militaire et transféré à la 5e Ambulance de Campagne. Le 11 janvier 2016, il quitte le Canada afin de participer à l’Opération UNIFIER en Ukraine. Il est de retour au pays le 29 juillet de la même année.

Le Major Roy était toujours en service au sein des Forces armées canadiennes au moment de son décès, cumulant plus de 35 années de bons et loyaux services au sein des Forces armées canadiennes.

Il laisse dans le deuil outre son épouse Lucie, ses deux fils, Christopher et Anthony.

Je me souviens

Les commentaires sont fermés.