Des parachutistes des Forces armées canadiennes dans le ciel de la MRC de la Jacques-Cartier

0
Des membres de la compagnie A du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment (3R22eR) lors d’une insertion aéroportée à partir d’un hélicoptère CH-146 Griffon du 430e Escadron tactique d’hélicoptères pendant une exercice le 19 octobre 2016. (Archives/Service d’imagerie de la BFC Valcartier)

Les résidents et les gens de passage dans la MRC de La Jacques-Cartier pourront apercevoir des parachutistes des Forces armées canadiennes de Trenton et de Valcartier à l’entraînement qui descendront du ciel les 18 et 19 octobre 2017.

Ce genre d’entraînement peut toujours être reporté ou même annulé sans préavis si les conditions météorologiques ne permettent pas sa réalisation de façon sécuritaire, a expliqué à 45eNord.ca le major Joshua Robbins. Commandant de la Compagnie A (parachutistes), 3e Bataillon, Royal 22e Régiment, mais, pour le moment, la météo s’annonce favorable.

L’objectif principal des manœuvres est de permettre aux parachutistes et au personnel de bord des aéronefs impliqués de maintenir leurs qualifications, conformément à la réglementation en vigueur.

Ces sauts auront lieu dans le ciel de Lac-Saint-Joseph, de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier et de Saint-Gabriel-de-Valcartier au moyen d’un avion Hercules ou d’un hélicoptère Griffon, selon la disponibilité des appareils.

Cet exercice se déroulera dans le cadre de la montée en puissance des unités du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, mais sera aussi l’occasion de compléter l’entraînement de patrouilleurs-éclaireurs qui viendront de Trenton pour se joindre à l’exercice qui impliquera le 3e Bataillon, Royal 22e Régiment(3 R22eR), le 426e Escadron d’entraînement au transport, le 430e Escadron tactique d’hélicoptère et le 436e Escadron de Transport.

Le 3 R22eR est un bataillon d’infanterie légère basé à Valcartier qui génère des forces qui doivent être en mesure de se déployer rapidement grâce à leur haut niveau d’entraînement et qui doit maintenir, notamment, des capacités aéroportées et des capacités amphibies.

Le 430e Escadron tactique d’hélicoptères, installé lui aussi à la Base des Forces canadiennes Valcartier (Quebec), est équipé de hélicoptères CH-146 Griffon et a pour mission l’escadron d’opérer appui au 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada .

Le 426e Escadron d’entraînement au transport (426 EET, basé à Trenton, produit quant à lui des membres d’équipage et des techniciens d’aéromobilité à l’appui des opérations des Forces canadiennes.

Et le 436e Escadron de Transport, basé également à la 8e escadre Trenton, a pour mission le support des rôles tactiques et stratégiques de par le monde sur l’avion CC-130 Hercules.

Le 18 octobre vers 14 h, ce sont environ 30 militaires qui réaliseront un saut au-dessus du lac Saint-Joseph. Par petits groupes successifs, ils s’élanceront de l’appareil à l’aide d’un parachute à ouverture automatique et toucheront l’eau, où ils seront repêchés. Ils gagneront ensuite les secteurs d’entraînement de la Base Valcartier par la rivière aux Pins à bord de bateaux pneumatiques.

Le 19 octobre à environ 6 h, quelque 30 soldats effectueront un saut à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier au moyen d’un parachute à ouverture automatique. Par petits groupes, ils sauteront puis toucheront terre près de terrains situés au nord de la route St-Denys-Garneau, à environ 3 km à l’ouest du centre-ville de Sainte-Catherine.

Le 19 octobre autour de 19 h, 7 soldats pratiqueront un saut en chute libre au-dessus de terrains localisés le long de la 5e avenue à Saint-Gabriel-de-Valcartier. Après avoir foulé le sol, les sauteurs se dirigeront vers la rivière Jacques-Cartier, où ils prendront place à l’intérieur de bateaux pneumatiques puis remonteront le cours d’eau jusqu’aux secteurs d’entraînement de Valcartier.

Les commentaires sont fermés.