Justin Trudeau rencontrera Donald Trump le 10 octobre à Washington

0
Le premier ministre Justin Trudeau lors de sa première rencontre officielle avec le président Donald Trump en février 2017. (Archives/Twitter/PMcanadien)

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé aujourd’hui qu’il se rendra du 10 au 11 octobre à Washington où il rencontrera le président Donald Trump.

Le 10 octobre, le premier ministre effectuera une visite à Washington D.C. afin de participer, à titre d’invité d’honneur, à une discussion avec Pattie Sellers dans le cadre du Sommet Fortune Most Powerful Women (MPW) de 2017. Cette discussion servira d’occasion pour parler de l’importance de l’égalité des sexes, ainsi que pour discuter des façons dont le renforcement économique des femmes contribue à créer une croissance économique qui bénéficie à tous.

Au cours de son séjour à Washington D.C., le premier ministre rencontrera aussi le président des États-Unis, Donald J. Trump, pour discuter d’enjeux importants pour les deux pays, notamment la sécurité internationale et l’importante relation commerciale et économique que nous entretenons.

«Les États-Unis sont le principal partenaire économique du Canada, et il est important pour nous de continuer à travailler ensemble pour renforcer le commerce, stimuler les investissements et créer des opportunités économiques pour les citoyens des deux côtés de la frontière. Je suis impatient de discuter avec le président Trump des façons d’accroître notre prospérité et notre sécurité mutuelles.», a déclaré le premier ministre.

Le Canada et les États-Unis entretiennent l’une des plus vastes relations commerciales du monde. Le commerce bilatéral entre les deux pays était évalué à près de 882 milliards de dollars en 2016, et le Canada est le plus important fournisseur sûr de produits énergétiques aux États-Unis.
Les deux pays partagent la plus longue frontière sécurisée du monde, que franchissent chaque jour 400 000 personnes ainsi que des biens et services d’une valeur de 2,4 milliards de dollars.

Le Canada est la principale destination des exportations de la plupart des États américains, et le commerce et l’investissement transfrontaliers soutiennent près de neuf millions d’emplois aux États-Unis.

À leur première rencontre officielle en février 2017, le président américain Donald Trump et le Premier ministre canadien Justin Trudeau avaient affiché leurs différences sur l’immigration et les réfugiés, mais adopté un ton conciliant sur la question des échanges commerciaux entre les deux immenses pays frontaliers.

Le président américain, après avoir encensé le Canada en début de mandat, s’est toutefois retourné et a multiplié les critiques envers son voisin du Nord.

La rencontre Trudeau-Trump du 10 octobre aura lieu au moment où le Canada, le Mexique et les États-Unis sont à renégocier l’ALENA, le traité de libre-échange nord-américain décrié par Donald Trump et au moment, aussi, où l’industrie aéronautique canadienne fait les frais du « protectionnisme galopant » des Américains avec la récente décision du département américain du commerce d’imposer des droits compensatoires de plus de 220% aux avions C-Séries de Bombardier après une plainte de Boeing que la quasi totalité. des experts jugent non fondée.

En représailles, le gouvernement canadien a fait savoir qu’il renoncerait à l’achat des 18 Super-Hornet de Boeing qui devaient lui permettre de combler ce qu’il avait qualifié de « déficit de capacités » de sa flotte de chasseurs d’ici à qu’elle puisse être renouvelée.

Fervent partisan du libre-échange, M. Trudeau a toujours souligné la nécessité de garder une circulation sans accrocs des biens et des personnes entre les deux pays car «des millions d’emplois» en dépendent, des deux côtés de la frontière.

Bref, la table est mise pour un entretien qui s’annonce difficile et fort probablement plus corsé que celui de février dernier.

Les commentaires sont fermés.