Nouvel uniforme distinctif pour les forces d’opérations spéciales

0
Le nouvel uniforme des forces d’opérations spéciales. (Caporal Lisa Fenton/Services d’imagerie de l’Unité de soutien des Forces canadiennes Ottawa)

Les membres des forces spéciales canadiennes vont recevoir prochainement une nouvelle tenue de service n°3 et ainsi avoir leur propre uniforme distinctif d’élément.

Dans un courriel envoyé à 45eNord.ca, le major Alexandre Cadieux, porte-parole du Commandement des forces d’opérations spéciales du Canada (COMFOSCAN), précise que «le nouvel uniforme du Commandement des Forces d’opérations spéciales du Canada sert à souligner son identité distincte au sein des environnements des Forces armées canadiennes et renforcer la cohésion et le moral des membres du COMFOSCAN».

L’uniforme distinctif d’élément, plus connue sous son appellation anglaise de Distinctive Environmental Uniform (DEU), rend hommage de par sa conception à l’uniforme utilisée par la Brigade du Diable durant la Seconde Guerre mondiale.

Cette tenue sera utilisée lors d’évènements spéciaux, de cérémonies et de parades par les membres des forces spéciales. Seuls les opérateurs et les membres à haute visibilité tels les porte-paroles et l’équipe de commandement porteront cet uniforme dans un premier temps.

L’uniforme des forces spéciales utilisé jusqu’à présent. (Archives/Caporal Darcy Lefebvre)

Si on a déjà pu voir l’uniforme lors de la parade d’adieu au Gouverneur général David Johnston, le 27 septembre dernier, il sera néanmoins introduit officiellement au public lors des cérémonies du Jour du souvenir, le 11 novembre.

Jusqu’à présent, les membres des forces spéciales portaient un uniforme de l’Armée canadienne, mais avec leur béret beige distinctif.

À noter que le gouvernement fédéral a également lancé un autre projet de modification des uniformes des forces spéciales est en cours: l’Uniforme de service distinctif pour la tenue du jour, également connue sous le nom de Distinctive Service Uniform (DSU), dont l’appel d’offres s’achèvera le 30 novembre. C’est l’uniforme qui sera porté tous les jours en garnison ou lors de déploiement.

Il y a actuellement près de 1.900 membres des forces d’opérations spéciales, qui se répartissent au sein d’un élément de quartier général et de cinq unités: la Deuxième Force opérationnelle interarmées 2 (FOI 2), le Régiment d’opérations spéciales du Canada (ROSC), le 427e Escadron d’opérations spéciales d’aviation (EOSA), l’Unité interarmées d’intervention du Canada – Incidents chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires (UIIC-ICBRN) et le Centre d’instruction des opérations spéciales du Canada (CSOTC).

La nouvelle politique de Défense du Canada a consacré les forces spéciales en promettant une augmentation de plus de 600 membres au cours des prochaines années, pour porter l’effectif total à 2.500.





Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.