Objectif, carrière civile stable pour les réservistes (PHOTOS/VIDÉO)

0

Afin de connecter les réservistes et des employeurs civils, la Compagnie Canada a organisé jeudi 5 octobre un salon de l’emploi, au Manège militaire Côte-des-Neiges.

Près d’une centaine de réservistes s’étaient inscrits au préalable.

Charles de Kovachich, du Comité de Québec de la Compagnie Canada, et organisateur de cette soirée de l’emploi, a expliqué en interview à 45eNord.ca que nombre de réservistes ont de la difficulté d’allier carrière civile et carrière militaire. L’initiative a donc pour but de faire rencontrer les réservistes à des employeurs qui ont déjà une politique qui supporte l’emploi de militaires, en leur permettant par exemple de prendre des congés payés pour un exercice ou une formation et de revenir sans avoir eu de préjudice financier.

«L’employeur y gagne car le réserviste fait des cours qui le forment, […] et ces gens-là reviennent encore plus qualifiés pour exécuter leur travail dans leurs fonctions civiles», d’affirmer Charles de Kovachich. De plus, des valeurs comme l’intégrité, l’autodiscipline, l’esprit d’équipe et la loyauté font partie intégrante de ce qui est demandé dans les Forces armées canadiennes et représentent donc un avantage pour un employeur.

Avec l’augmentation prochaine des effectifs de la Première réserve, notamment au Québec, l’enjeu est crucial pour les Forces armées canadiennes, qui redoublent d’effort dans le recrutement.

En plus de servir à temps partiel les fins de semaine et pendant la semaine, les réservistes peuvent se porter volontaires pour participer à des opérations et passer de ce fait d’un service à temps partiel à un service à plein temps. Leur travail a été récemment brillamment remarqué par la population lors des récentes inondations du printemps dernier, alors que des centaines de réservistes se sont déployés dans la grande région de Montréal pour venir en aide aux gens en difficulté.

Une nouvelle journée d’accès aux carrières civiles pour les réservistes est d’ores et déjà prévue le 25 janvier prochain et une journée portes ouvertes dans les unités de la réserve de l’armée est aussi prévue ce 4 novembre.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.