Portes ouvertes dans les unités de la réserve de l’armée: objectif, recrutement (PHOTOS/VIDÉO)

0

Plusieurs milliers de visiteurs à travers tout le Québec se sont présentés dans les unités de la réserve de l’Armée canadienne, dans le cadre d’une grande journée portes ouvertes, avec comme objectif le recrutement, alors que les effectifs doivent passer à 30.000 dans le futur.

C’est la première fois que tous les manèges militaires de l’Armée canadienne étaient ouverts au public le même jour.

La nouvelle politique de Défense du Canada l’a consacré, les effectifs de la Réserve doivent augmenter au cours des prochaines années. Le Québec tire son épingle du jeu puisque quasiment le tiers des futurs candidats sont pour la 2e Division du Canada et notamment pour le 34e Groupe-brigade du Canada. Le nouveau processus d’enrôlement accéléré doit permettre aux candidats d’accéder beaucoup plus rapidement qu’avant au poste qu’ils souhaitent au sein des Forces armées canadiennes.

Les réservistes de l’Armée travaillent à temps partiel pour l’Armée canadienne, en plus de souvent occuper un emploi civil à temps plein ou de faire des études à temps plein.

Si la compétition est difficile, notamment à Montréal, pour le recrutement, c’est du côté de l’expérience qu’il faut surtout regarder. Aide aux communautés, leadership, déploiement à l’étranger, … les occasions uniques ne manquent pas dans les Forces armées canadiennes.

Au cours de cette journée portes ouvertes, il était possible de voir différents ateliers et kiosques sur l’équipement des réservistes: exposition de chars d’assaut, d’armes de combat, témoignages de citoyens-soldats, en plus, évidemment, de pouvoir discuter avec les hommes et les femmes en uniforme.

«Les Forces ça été un coup de foudre dès l’âge de 17 ans», d’affirmer le sergent Annie Bilodeau, des Fusiliers Mont-Royal. Le plein air, la camaraderie et les défis sont ce qu’elle appréciait le plus et «je n’ai jamais rien trouver à cette hauteur là dans la vie civile… et maintenant ça fait 20 ans que je suis dans les Forces».

Les ingénieurs par exemple ne manquent pas de s’illustrer ici-même au pays, alors que leurs talents ont été très utile durant les différentes crises, comme lors des inondations du printemps dernier. Construction de digues à l’aide de sacs de sable, purification et filtration de l’eau,… La demande est d’ailleurs forte au 34e Régiment du génie de combat pour recruter de nouveaux candidats! C’est pour quoi le 34 RGC avait mis les bouchées double ce samedi en créant de nombreux plateaux de démonstrations, allant des fameux sacs de sable, au déminage, en passant par la construction d’objets ou mise en place d’une zone sécurisée extérieure. L’objectif était double pour les réservistes présents puisque la journée portes ouvertes était combinée à un exercice préparatoire aux prochains GPE ! Joindre l’utile à… l’utile !

Une autre journée portes ouvertes est d’ores et déjà prévue le 4 novembre prochain, et les unités offriront au public de nouvelles démonstrations.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.