Harjit Sajjan à Bruxelles réitère l’engagement envers l’OTAN et la Coalition contre Daech

0
Des délégués de l’OTAN se rencontre pendant la Réunion des ministres de la Défense de l’OTAN.(MDN)

Réaffirmant encore une fois l’engagement du gouvernement canadien envers l’OTAN et envers la Coalition contre le groupe armé État islamique, le ministre Sajjan participe à la Réunion des ministres de la Défense de l’OTAN et à la Réunion des ministres de la Défense pour la lutte contre Daech à Bruxelles les 8 et 9 novembre 2017.

«Faisant front commun avec nos alliés de l’OTAN et de la Coalition, le Canada continuera à présenter notre expertise et notre capacité de leadership en vue d’atteindre la paix et la sécurité au monde. Par l’entremise d’engagements internationaux, comme l’OTAN et la Coalition, le Canada continue à démontrer que nous sommes engagés et possédons les capacités pour aider à créer un monde plus pacifique et prospère.», a déclaré le ministre Sajjan.

Faisant suite aux engagements pris au Sommet au pays de Galles et au Sommet de Varsovie, la Réunion des ministres de la Défense de l’OTAN devrait établir une «feuille de route» de l’OTAN, menant au prochain Sommet de l’OTAN en 2018. De plus, ces réunions fournissent une occasion au ministre Sajjan de discuter de la nouvelle politique du Canada, Protection, Sécurité, Engagement, et des manières qu’elle illustre l’engagement résolu du Canada envers la sécurité de l’Alliance et la coopération internationale.

« L’OTAN est une pierre angulaire de la politique de défense et de sécurité du Canada. Le Canada demeure résolu à fournir des contributions crédibles et à valeurs ajoutées aux opérations de l’OTAN et à renforcer l’Alliance pour faire face à l’environnement de sécurité complexe de nos jours. », de souligner le ministère canadien de la Défense dans le communiqué qui a suivi la téléconférence du ministre depuis Bruxelles où il a fait le point sur les thèmes abordés lors de la réunion.

Les réunions comme celles de Bruxelles offrent aux ministres de la Défenses un forum pour que les alliées puissent discuter: de l’environnement mondial de menaces actuelles; de ce qui doit être fait pour renforcer les mesures de dissuasion de l’OTAN; pour renforcer les domaines cybernétiques et maritimes de l’OTAN ainsi que sa présence et son engagement dans le sud de l’Alliance; pour trouver des manières afin que les nations puissent continuer d’appuyer l’Ukraine et leurs efforts visant à maintenir leur souveraineté et leur sécurité; et du travail continu effectué par le groupement tactique multinational dirigé par le Canada en Lettonie dans le cadre de la présence avancée renforcée de l’OTAN.

Réunion des pays contributeurs du groupement tactique avancée de présence renforcée de l’OTAN

Aux marges de ces discussions, le ministre Sajjan a également organisé, en compagnie de son homologue letton, une réunion des pays contributeurs du groupement tactique avancée de présence renforcée dirigé par le Canada en Lettonie, où ils ont discuté de la coordination des activités du groupement tactique et de questions connexes.

La Lettonie, l’Estonie, la Lituanie et la Pologne sont les quatre pays hôtes des groupements tactiques de la présence avancée renforcée de l’OTAN. Le Canada, l’Allemagne, le Royaume-Uni et les États-Unis constituent les pays-cadres dirigeant les groupements tactiques. Le groupement tactique dirigé par le Canada comprend du personnel de l’Albanie, de l’Italie, de la Lettonie, de la Pologne, de la Slovénie et de l’Espagne.

Le ministre Sajjan a aussi tenu des réunions bilatérales avec des ministres de la Défense de l’Albanie, de la Belgique, de la France, de l’Allemagne, de la Norvège, de l’Espagne, des Pays Bas, du Royaume-Uni et des États-Unis et a participé à une réunion regroupant les cinq principales nations qui fournissent actuellement une assistance aux forces de défense et de sécurité de l’Ukraine – le Canada, la Lituanie, la Pologne, le Royaume-Uni et les États-Unis.

L’opération canadienne REASSURANCE constitue l’appui des Forces armées canadiennes (FAC) aux mesures d’apaisement et de dissuasion en Europe de l’Est et en Europe centrale. Dans le cadre de l’opération REASSURANCE, le Canada a établi sa plus imposante présence militaire soutenue en Europe en plus de dix ans en dirigeant un groupement tactique multinational en Lettonie.

La lutte contre Daech et l’opération IMPACT: le travail n’est pas fini

Après la Réunion des ministres de la Défense de l’OTAN, le ministre Sajjan a participé à la Réunion plénière des ministres de la Défense pour la lutte contre Daech.

Présidée par le Secrétaire de la Défense des États-Unis, James Mattis, cette réunion a fait le point sur les opérations militaires en cours en Irak, et a fourni un forum pour que les ministres puissent discuter des prochaines étapes à la suite de la défaite de Daech à Raqqa. Le gouvernement canadien continue de travailler aux côtés de la Coalition pour affaiblir et démanteler Daech tout en soutenant la stabilité régionale.

Le Canada demeure très engagé envers la lutte contre Daech. Le 28 juin 2017, le gouvernement du Canada a annoncé que le Canada renouvelle sa contribution militaire à la Coalition globale contre Daech jusqu’au 31 mars 2019. Le 30 octobre, le Canada a prolongé sa contribution militaire et sa direction de l’installation médicale de rôle 2 à Erbil, en Irak jusqu’au 30 avril 2018, ou jusqu’à ce qu’elle ne soit plus nécessaire.

L’opération IMPACT représente la contribution des FAC à la Coalition globale de lutte contre Daech en Irak et en Syrie. Dans le cadre de cette mission, les FAC:

o mènent des opérations aériennes;
o fournissent de la formation, des conseils et de l’aide aux forces de sécurité irakiennes;
o aident les forces régionales à renforcer leurs capacités;
o fournissent des services médicaux aux forces de la Coalition;
o appuient la coalition en mettant à sa disposition du personnel très qualifié.

Alors que sa collègue des Affaires étrangères Chrystia Freeland déploie d’importants efforts diplomatiques afin d’obtenir la mise en place d’une force de maintien de la paix de l’ONU en Ukraine, le ministre de la Défense a aussi bien fait comprendre que le travail au Moyen-Orient est loin d’être terminé et que l’aide des militaires canadiens aux forces irakiennes pour s’assurer que s’établissent la paix et la stabilité est toujours nécessaire.

Par ailleurs, comme il a été annoncé le 7 juin 2017, dans le cadre de la nouvelle politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement, il y aura d’importants investissements dans les Forces armées canadiennes, a aussi rappelé le ministre. Le total des dépenses militaires sur les 20 prochaines années sera de 553 milliards de dollars.

Avant son retour au Canada, le ministre Sajjan participera à des événements soulignant le 100e anniversaire de la bataille de Passchendaele au cimetière Tyne Cot, en Belgique.

Les commentaires sont fermés.