Le ministre Sajjan a conclu la 9e édition du Forum d’Halifax sur la sécurité internationale

0
Le ministre de la Défense Harjit Sajjan (droite) et le président du Forum d’Halifax sur la sécurité internationale, Peter Van Praagh (gauche) à la clôture de la 9e édition du Forum, dimanche 19 novembre. (Twitter/@HarjitSajjan)

Aujourd’hui, le ministre de la Défense nationale Harjit Sajjan a conclu la 9e édition du Forum d’Halifax sur la sécurité internationale, au cours duquel il a souligné les priorités du Canada en matière de défense et de sécurité au cours de discussions franches avec d’autres ministres de la défense, des représentants du milieu universitaire et de l’industrie ainsi qu’avec de hauts dirigeants de partout dans le monde.

Le forum de cette année a eu lieu du 17 au 19 novembre 2017 à Halifax, en Nouvelle Écosse. Il s’est tenu peu de temps après la Réunion de 2017 des ministres de la Défense sur le maintien de la paix de l’ONU organisée à Vancouver, qui se veut un témoignage de l’engagement du Canada de favoriser un dialogue soutenu sur les questions de sécurité mondiale.

« Les Canadiens et les Canadiennes comprennent que nous vivons dans un contexte de sécurité mondiale complexe et en constante évolution, et ils s’attendent à ce que nous nous efforcions de faire du monde un endroit plus sécuritaire, plus pacifique et plus prospère pour eux et leurs familles. », souligne le communiqué du ministère canadien de la Défense qui a suivi la conclusion du Forum.

Lors du Forum, le ministre Sajjan a réitéré l’adoption de l’approche multidisciplinaire pangouvernementale du gouvernement du Canada concernant les opérations de maintien de la paix, les défis en matière de défense et de sécurité, et la coopération multilatérale avec nos partenaires et alliés. Il a également souligné que des étaient travaux en cours en vue de la mise en œuvre de la politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement, un plan ambitieux, mais réaliste, qui souligne les priorités du gouvernement en matière de défense pour les 20 prochaines années.

En marge du Forum, le ministre Sajjan a participé à de nombreuses rencontres bilatérales, y compris une réunion avec le secrétaire à la Marine des États-Unies, Richard Spencer, la sénatrice Jeanne Shaheen, l’ambassadrice des États-Unis au Canada Kelly Craft, le président du Kosovo Hashim Thaci, et son homologue afghan, le ministre de la Défense Tariq Shah Bahrami, ainsi que le chef exécutif de l’Afghanistan Abdullah Abdullah.

Le ministre a aussi eu l’occasion de féliciter Mme Clare Hutchinson pour sa récente nomination au poste de représentante spéciale du Secrétaire général de l’OTAN pour les femmes, la paix et la sécurité. Il a pu aussi parler au ministre de la Défense de la Suisse, le conseiller fédéral Guy Parmelin, ainsi qu’au secrétaire à la Défense nationale du Mexique, Salvador Cienfuegos Zepeda, et au secrétaire à la Marine, Vidal Francisco Soberón Sanz. Il s’est également entretenu avec le secrétaire à la Défense des Philippines, Delfin N. Lorenzana.

Tout au long du Forum, le ministre a poursuivi les discussions au sujet de l’engagement du Canada envers les opérations de soutien de la paix de l’ONU récemment annoncé et il a réaffirmé la volonté du Canada de travailler en collaboration avec la communauté internationale afin de contrer les menaces émergentes liées à la sécurité.

« Cette année, avec son 150e anniversaire, le Canada a connu une année très occupée. Le fait que le Canada ait accueilli le Forum d’Halifax de 2017 sur la sécurité internationale en plus de la Réunion des ministres de la Défense sur le maintien de la paix de l’ONU me démontre clairement le progrès que nous avons accompli en tant que communauté internationale qui contribue à bâtir un monde plus pacifique. Je suis fier du travail que nous avons accompli de concert avec nos alliés et partenaires afin de neutraliser les menaces envers notre sécurité et notre stabilité. Je suis impatient de poursuivre ce progrès pour faire en sorte que les Canadiens et tous les citoyens du monde puissent vivre dans un monde plus sûr et plus prospère. », a déclaré le ministre Sajjan.

N.B. Seul le texte prononcé fait foi

Comme tous les ans, le Forum d’Halifax sur la sécurité internationale de cette année s’est avéré une fabuleuse occasion d’échanger des idées et des réflexions avec nos alliés…et avec nos partenaires en matière de défense et de sécurité.

Nos pourparlers ont été variés et approfondis… sur des thèmes aussi différents que celui de l’avenir des opérations de paix à la suite de la réunion des ministres de la Défense sur le maintien de la paix de l’ONU à Vancouver et celui de l’inquiétude grandissante de la communauté internationale face à la menace nucléaire et à la belligérance de la Corée du Nord.

Nous avons parlé de la défaite imminente de Daech et de ce qui suivra…et nous avons discuté de la manière dont les milieux de la sécurité et de la défense sont de plus en plus façonnés par les sphères spatiales et cybernétiques.

Nous savons que nous devons tous travailler de concert pour atteindre ce que je crois être un objectif que nous avons en commun : la paix et la stabilité dans nos propres pays et dans le reste du monde.

Comme nous avons pu nous en rendre compte au cours des trois derniers jours, il n’y a pas de solution simple et rapide aux problèmes de sécurité mondiaux… Nous avons définitivement du pain sur la planche. Mais, à la suite du Forum de cette année, je pense qu’il y a place à un certain optimisme.

Nous avons constaté à Halifax que nous avons la volonté de conjuguer nos efforts…et d’être unis, tout en demeurant ouvert aux opinions et points de vus divers.

Nous avons fait du progrès malgré les écueils, les anciens comme les nouveaux.

Les femmes se mobilisent de plus en plus, ce qui ajoute une valeur unique au processus de paix et de sécurité.

Le Canada est fier de faire partie de ceux prennent conscience de l’importance de la perspective des genres en temps de guerre comme en temps de paix.

De plus en plus de pays voient les résultats positifs de l’intégration de la perspective des genres à la planification et à l’exécution de leurs missions et opérations…et reconnaissent le fait que les gens ne sont pas tous affectés de la même manière par une tragédie, comme un conflit ou une catastrophe naturelle.

Comme il en a été question ici, et à la réunion des ministres de la Défense sur le maintien de la paix de l’ONU à Vancouver… nous avons la volonté de protéger les populations à risque… comme nous l’avons toujours fait.

Nous avons discuté de la manière dont les pays peuvent se reconstruire et veiller à ce que les droits des femmes, des personnes vulnérables et des enfants y soient reconnus et respectés.

Nous devons solliciter la participation des femmes et des jeunes dans la prise de décisions. Nous devons travailler avec le secteur privé… en admettant que les jeunes qui prennent le stylo sont moins susceptibles de prendre les armes. Et nous devons nous attaquer aux causes fondamentales des conflits.

Et donc, après cette 150e année bien remplie et couronnée de succès, le Canada remercie ses alliés et des partenaires de confiance qui ont fait le voyage pour se joindre à nous ici, à Halifax… des amis totalement dévoués à la cause de la paix et de la sécurité dans le monde.

Je veux remercier Peter Van Praagh et l’organisme HISF Inc., une fois de plus de leurs brillants exploits à l’organisation du Forum.

Ce n’est pas une mince tâche de réunir des décideurs, des experts, et universitaires et d’autres représentants d’une soixantaine de pays pour se livrer à une réflexion constructive au sujet des enjeux les plus pressants sur la scène internationale.

Vous et votre équipe y arrivez avec beaucoup de succès.

Je veux aussi remercier l’équipe de la Défense nationale, qui a consacré beaucoup d’énergie et d’efforts pour assurer le succès de ce forum.

Alors que vous vous apprêtez tous à retourner dans vos pays respectifs, je sais que nous poursuivrons sur la lancée que nous avons amorcée dans le cadre du Forum…

J’ai hâte de poursuivre ces discussions tout au long de l’année.

Il me fera plaisir de répondre à vos questions. 

Faits en bref

Le Forum d’Halifax sur la sécurité internationale a permis de rassembler plus de 350 dirigeants de la défense de partout dans le monde, dont de hauts dirigeants du gouvernement et des forces armées, des décideurs, des leaders d’opinion, des universitaires et des gens d’affaires provenant de pays ayant des vues similaires.

Les discussions ont porté notamment sur la participation des femmes aux processus de paix, les changements climatiques, les défis associés à la reconstruction du Moyen Orient, la Corée du Nord et son programme d’armement nucléaire, les relations avec la Russie, le terrorisme mondial, les technologies émergentes et les opérations de maintien de la paix de l’ONU.

La politique Protection, Sécurité, Engagement s’appuie sur une vision de la défense du Canada qui englobe trois éléments et selon laquelle le Canada assure:

  • sa protection au pays, étant prêt à agir au service des Canadiens;
  • sa Sécurité en Amérique du Nord, grâce à un accroissement de la capacité afin de respecter ses engagements envers le NORAD;
  • son engagement dans le monde, étant en mesure d’apporter des contributions concrètes et positives à l’échelle internationale.

Les commentaires sont fermés.