Poutine veut les armes «les plus modernes» pour son armée

0
Rencontre le 20 novembre 2017 au Kremlin de Valdimir Poutine avec des hauts dirigeants du ministère de la Défense et de l’industrie russe de la défense. (Service de presse du Kremlin)

Le président russe Vladimir Poutine a ordonné lundi d’équiper l’armée et la flotte russe avec les armes «les plus modernes» afin de renforcer leurs capacités.

«Notre armée et notre flotte doivent avoir les armes les plus modernes», a déclaré M. Poutine lors d’une réunion avec des responsables du secteur militaire et technique à Sotchi, dans le sud-ouest de la Russie, précisant que celles-ci devaient être fabriquées par des entreprises russes.

Il faut que ces armes «soient de la même qualité ou, ce qui est encore mieux, qu’elles soient supérieures à leurs équivalents étrangers», a-t-il encore souligné.

«Si nous voulons être à l’avant, si nous voulons gagner, nous devons être les meilleurs», a expliqué le président russe.

Cette déclaration intervient alors que les relations entre la Russie et l’Occident, notamment avec Washington, sont au plus bas depuis la fin de la Guerre froide en raison du conflit en Syrie et du conflit ukrainien.

Ces derniers mois, la Russie a accéléré ses tests de missile balistique, affiché sa puissance militaire et déployé de nombreuses armes et équipements sur le théâtre syrien, où elle intervient depuis septembre 2015.

Début septembre, la Russie a également mené conjointement avec son allié bélarusse d’importants exercices militaires aux portes de l’Union européenne, intitulés Zapad 2017. Ces manœuvres impliquaient 12 700 soldats selon Moscou mais selon l’OTAN, plus de 40 000 soldats y ont participé.

Le budget consacré à la défense nationale était de 4,7% en 2016 mais, dans un contexte plombé par la chute des prix du pétrole, il doit être réduit pour atteindre 2,9% en 2019, auxquels s’ajoutent une partie non négligeables de fonds «secrets» non assignés (17% des dépenses en 2017) en réalité destinés surtout à l’armée.

Les commentaires sont fermés.