«The Punisher»: une histoire de vétérans, de guerre et de syndrome de stress post-traumatique

0

Titre original: Marvel’s The Punisher
Date de sortie: 17 novembre 2017 (mondial)
Durée: 13 épisodes de 49 à 57 minutes
Créée par: Steve Lightfoot
Avec: Jon Bernthal, Ebon Moss-Bachrach, Amber Rose Revah, Ben Barnes

Résumé express

Dans Marvel’s The Punisher, après avoir pris sa revanche sur ceux qui sont responsables de la mort de sa femme et ses enfants, Frank Castle (Jon Bernthal) découvre une conspiration d’une plus grande envergure que l’univers criminel de New York. Désormais connu dans toute la ville en tant que The Punisher, il doit découvrir la vérité sur les injustices qui concernent plus de gens et pas seulement sa famille.

Notre avis

Quand Netflix et Marvel se sont associés une nouvelle fois pour intégrer le Punisher dans la série Daredevil, l’attente et l’excitation était à son comble. Un anti-héros brutal, sanglant, qui ne fait pas dans la dentelle.

Maintenant à la tête de sa propre série, le Punisher – alias Frank Castle – se révèle avec tout son background le plus trouble et tourmenté qui soit. Vétéran de la guerre en Afghanistan au sein d’une unité d’opérations clandestines faisant des choses pas très légales, Frank Castle rentre au pays brisé avec en plus la mort de sa famille sur la conscience. L’acteur, John Bernthal, a passé du temps avec plusieurs vétérans pour comprendre leur état d’esprit une fois l’adrénaline redescendu, une fois la mission accomplie, de retour à une vie civile banale.

La série, à l’image de son personnage principal, n’est pas timide à parler des problèmes de santé mentale de ces vétérans rentrés au pays. Que ce soit pas les actes traumatisants qu’ils ont du faire et vivre en Afghanistan ou dans leur lutte pour mener une vie normale à la maison, en passant par des groupes de thérapies, The Punisher aborde de front ce problème vécu par un trop grand nombre de soldats. Un des personnages livre à un moment une parole prophétique que nous pouvons résumer à: il aurait été plus simple pour la reconnaissance des citoyens de perdre une jambe dans la guerre que de revenir avec une cicatrice invisible.

Au-delà de son anti-héros menant sa lutte de vengeance, The Punisher est à voir pour sa sous-histoire sur ces vétérans et leur lutte de tous les jours.

  • 9
  • Votes des utilisateurs (0e Votes) 0
    Votre évaluation:
Résumé
9.0 À découvrir !

Les commentaires sont fermés.