Un GPE 3 sous la neige et avec des explosions pour le 34e Groupe-brigade du Canada (PHOTOS/VIDÉO)

0

Les réservistes du 34e Groupe-brigade du Canada ont eu droit à cocktail météo savoureux pour leur fin de semaine d’entraînement à Valcartier, dans le cadre du GPE 3.

Après le GPE 2, au niveau de peloton, c’est donc au niveau de compagnie cette fois qu’ils étaient un peu plus de 200 à s’être portés volontaires dans les secteurs d’entraînement de la BFC Valcartier entre vendredi 24 et dimanche 26 pour se préparer à toute éventualité. Troisième exercice de l’année pour les réservistes du 34 GBC, ce GPE 3 est le dernier avant l’exercice final de confirmation début mars: FIGHTING WARRIOR, qui verra des centaines de soldats se déployer un peu partout en Montérégie.

Comme les citoyens ont pu le voir durant la récente Opération LENTUS 17-03 du printemps dernier, après les inondations ayant touché cinq régions du Québec, les citoyens-soldats se doivent d’être prêts à intervenir pour tout type de situation.

Le Groupe-bataillon territorial Montréal a pour responsabilité d’appuyer les opérations nationales en milieu urbain pour la défense du territoire en cas de crise.

«Le GPE, grosso modo, c’est vraiment un exercice qui est fait pour tester la montée en puissance à niveau de brigade de nos soldats et nos équipes de commandement à niveau de peloton», a expliqué en entrevue avec 45eNord.ca le lieutenant-colonel Ali Beg, commandant du Canadian Grenadier Guards et du Groupe-bataillon territorial Montréal.

Vendredi 24 au soir, le 34e Groupe-brigade du Canada a donc commencé son troisième groupe principal d’entraînement (GPE) de l’année, sous la neige.

Réunis au sein de deux compagnies, les militaires représentant l’ensemble des unités de la réserve du Grand Montréal, avaient deux missions bien distinctes: pour les uns, il s’agissait de prendre d’assaut le village vertical et pour les autres, prendre d’assaut une position ennemie avec l’aide des ingénieurs et de leurs explosifs ! Mission réussie avec un grand BANG se répercutant sur les montages aux alentours.

Pensant à l’avenir, l’état-major du Groupe-bataillon territorial Montréal n’avait même pas encore fini ce troisième GPE que les opérations futures étaient dans leurs têtes, avec la préparation de la vision de FIGHTING WARRIOR. Nul doute que les volontaires seront nombreux durant la semaine de relâche hivernale pour prendre part à ce qui sera l’apogée de l’entraînement annuel, en milieu civil.

Les commentaires sont fermés.