Washington va envoyer des F-22 furtifs en Corée du Sud

0
Un chasseur américain F-22 Raptor (Archives/Staff Sgt. Joseph Araiza/U.S. Air Force)

Les États-Unis vont envoyer des avions de chasse furtifs F-22 « Raptor » en Corée du Sud pour participer à des manœuvres conjointes avec l’armée sud-coréenne, rapportent vendredi des médias du Sud, dans une nouvelle démonstration de force contre Pyongyang.

Six de ces appareils basés dans l’archipel japonais d’Okinawa seront déployés au Sud pour un exercice militaire de cinq jours appelés « Vigilant Ace » et qui débutera le 4 décembre, selon les médias locaux.

Un porte-parole de l’armée de l’air sud-coréenne s’est refusé à préciser le nombre de F-22 « Raptor » qui participeront à cet exercice. Un porte-parole de l’armée de l’air américaine n’a pas voulu commenter cette information.

Des médias sud-coréens affirment que les avions américains participeraient à des exercices de frappes de précision avec les chasseurs sud-coréens.

Le président américain Donald Trump a annoncé lundi que les États-Unis avaient décidé d’inscrire à nouveau la Corée du Nord sur leur liste noire des « États soutenant le terrorisme » pour accroître la pression contre son programme nucléaire et balistique.

Les États-Unis avaient déployé début octobre deux bombardiers lourds supersoniques B-1B Lancers, basés sur l’île de Guam, au-dessus de la péninsule coréenne pour une démonstration de force face à Pyongyang, lors d’un premier exercice nocturne associant les aviations du Japon et de la Corée du Sud.

Il y a quelques semaines, d’autres manoeuvres ont pour la première fois depuis dix ans mobilisé trois porte-avions américains, en plus de sept navires sud-coréens, dont trois destroyers.

La Corée du Nord a tiré en juillet deux missiles balistiques intercontinentaux a priori capables d’atteindre le territoire américain. Elle a par ailleurs réalisé en septembre un sixième essai nucléaire.

Les commentaires sont fermés.