La 3e Escadre Bagotville prête à escorter le père Noël (PHOTOS)

0

Pour la 62e fois depuis le début de cette opération dans les années 50, la Région canadienne du NORAD a nommé les pilotes, les spécialistes de l’entretien et les observateurs dont l’importante mission consiste à suivre le père Noël pendant son voyage festif depuis le pôle Nord.

Les capitaines Pierre-David Boivin et Pierre-Claude Quirion, pilotes de CF-18 Hornet de la 3e Escadre Bagotville, au Québec, escorteront le père Noël pendant la partie est de son voyage. Le sergent Marc-André David, quant à lui, agira à titre de spécialiste de l’entretien. Cette année, les membres de l’équipe de la 3e Escadre font partie du 433e Escadron d’appui tactique.

Le lieutenant-colonel Forrest Rock et le capitaine Kevin Mittleholtz, pilotes de la 4e Escadre Cold Lake, en Alberta, escorteront quant à eux le père Noël pendant la partie est de son voyage Le caporal Kevin Richmon et l’aviateur Gillian Lavoie forment l’équipe de soutien. Les quatre militaires font partie du 401e Escadron d’appui tactique.

À la 22e Escadre North Bay, en Ontario, les observateurs de l’Escadrille Charlie du 21e Escadron de contrôle et d’alerte (Aérospatiale) sont pour leur part à l’affût afin de garder un contact radio avec le père Noël et les pilotes qui l’escortent. La major Kathleen Leaton, le staff sergeant Patrick Bisigni, de la United States Air Force, et le caporal-chef Gabriel Chartier sont prêts à s’acquitter de leur mission cruciale, qui consiste à veiller à ce que le voyage du père Noël se déroule sans heurts dans l’espace aérien canadien.

« C’est avec beaucoup de fierté que les hommes et les femmes du NORAD surveillent de près et en tout temps les espaces aériens canadien et américain », a déclaré le major-général Christian Drouin, commandant de la Région canadienne du NORAD, dont le quartier général se trouve à Winnipeg, au Manitoba. « Tous les ans, à l’aide de la technologie et des systèmes utilisés pour défendre les deux pays, nous assumons une responsabilité additionnelle toute particulière : suivre le père Noël pendant son voyage et l’escorter dans sa tournée en Amérique du Nord. C’est un grand honneur d’appuyer le père Noël dans sa mission de joie et de bonne volonté partout dans le monde. »

NORAD sur la piste du père Noël

Le site Web de NORAD sur la piste du père Noël (www.noradsanta.org), accessible dans huit langues, permet de visiter le village du père Noël au pôle Nord.

On y trouve un compte à rebours, des jeux et des activités des Fêtes.

Les gens peuvent aussi se procurer l’application officielle NORAD sur la piste du père Noël dans les boutiques électroniques d’Apple et de Google Play. Ainsi, les enfants et leurs parents peuvent compter les jours jusqu’au décollage du traîneau du père Noël au moyen de leur téléphone ou de leur tablette! Les gens peuvent également suivre le père Noël sur Facebook, Twitter, YouTube, Instagram et Google+. Il suffit de taper «@noradsanta» dans un moteur de recherche.

Dès 2 h 1, heure normale de l’Est (HNE), le 24 décembre, les visiteurs du site Web pourront voir le père Noël s’affairer aux derniers préparatifs en prévision de son envolée. Les caméras du NORAD filmeront des vidéos des différentes étapes du voyage du père Noël, qui seront diffusées dans le site Web.

Puis, à 6 h, HNE, les adeptes du père Noël de partout dans le monde pourront discuter en direct avec un porte-parole pour connaître l’emplacement du traîneau du père Noël en composant le numéro sans frais 1-877-Hi-NORAD (1-877-446-6723) ou en envoyant un courriel à [email protected]

Pendant toute la journée du 24 décembre, les utilisateurs d’Alexa d’Amazon pourront demander l’emplacement du père Noël en utilisant la compétence du NORAD sur la piste du père Noël, et les abonnés du système OnStar n’auront qu’à appuyer sur le bouton OnStar de leur véhicule pour le trouver. Les utilisateurs de Bing et de Cortana pourront également connaître son emplacement le 24 décembre.

« NORAD sur la piste du père Noël » est une expérience véritablement planétaire qui fait le plaisir des familles partout dans le monde depuis des générations. Tout cela a débuté en 1955, lorsqu’une publicité locale a invité les enfants à téléphoner directement au père Noël. Le hic, c’est qu’il y avait une erreur d’impression dans le numéro. Au lieu du téléphone du père Noël, c’est celui du commandant d’équipage en poste au centre des opérations de la défense aérienne continentale qui sonnait. C’est ainsi qu’est née la tradition que perpétue le NORAD depuis sa création, en 1958.

Les commentaires sont fermés.