Le Pentagone confirme la commande de deux avions présidentiels à Boeing

0
Air Force One (Archives/White House)

Boeing et le Pentagone ont trouvé un accord sur les futurs avions présidentiels américains Air Force one, après plusieurs mois de négociations, a indiqué mercredi à l’AFP une porte-parole de l’avionneur.

« L’Armée de l’Air a commandé deux 747-8 à Boeing », a indiqué par courriel la porte-parole sans donner de détails sur le prix. Le président américain Donald Trump s’était élevé l’an dernier contre le prix qu’il jugeait prohibitif des appareils destinés à remplacer ceux utilisés actuellement.

Mais une solution avait été trouvée au cours de l’été: selon une source proche du dossier, Boeing avait proposé à l’Armée de l’Air de lui vendre deux 747-8 initialement destinés à la compagnie aérienne russe Transaero qui a fait faillite.

Cette piste avait le mérite de rendre le prix abordable.

Un 747-8 dans sa version civile est vendu environ 390 millions de dollars ( 501,71 millions $ CAD) au prix catalogue mais son prix évolue fortement selon les technologies ajoutées et des rabais consentis.

Boeing va transformer les deux 747-8 en avions présidentiels, en y ajoutant notamment des systèmes de sécurité et des technologies dernier cri pour répondre aux exigences du ministère de la Défense.

Air Force One, qui ne porte ce nom que lorsque le président est à bord, lui permet d’exercer toutes les prérogatives de son mandat pendant qu’il est dans les airs, y compris déclencher une frappe nucléaire.

L’US Air Force a prévu un budget total de trois milliards de dollars ( 3,86 $ CAD) pour deux exemplaires de 747-8 mais ce genre de contrat est très rarement exécuté dans la limite de l’enveloppe initiale.

Les commentaires sont fermés.