Opération CARIBBE 2017: les Forces canadiennes ont perturbé en tout le transport de neuf tonnes de cocaïne

0
Le 11 novembre 2017, le NCSM Moncton a intercepté un navire suspect et a aidé un détachement d’application de la loi de la garde côtière américaine à procéder à son arraisonnement, ce qui a mené à la saisie de 834 kg de cocaïne et à l’appréhension de trois présumés contrebandiers.(Archives/Twitter/@operationsFC)

Les Forces armées canadiennes (FAC) terminent leurs déploiements dans le cadre de l’opération CARIBBE pour 2017. En collaboration avec la garde côtière américaine (USCG) et la Force opérationnelle interorganisationnelle interarmées – Sud (JIATFS) dirigée par les États-Unis, les FAC ont directement appuyé la campagne multinationale visant à perturber le trafic illicite au cours de la dernière année.

Trois navires de défense côtière de la Marine royale canadienne et un avion de patrouille à long rayon d’action CP-140 Aurora de l’Aviation royale canadienne ont été déployés dans l’est de l’océan Pacifique et dans la mer des Caraïbes. Les Navires canadiens de Sa Majesté (NCSM) Saskatoon, Nanaimo et Moncton, ainsi que le CP-140 Aurora, ont aidé nos partenaires à saisir près de 3 947 kg de cocaïne et à perturber* le trafic d’environ 5 104 kg de la même substance. Leurs efforts ont empêché la circulation de drogues dont la valeur s’élève à près de 298 millions de dollars américains.

Par ailleurs, en septembre, le NCSM Ottawa, une frégate de patrouille de classe Halifax, patrouillant dans l’est du Pacifique avec à son bord le détachement d’application de la loi de la garde côtière américaine, a utilisé ses capteurs de bord pour améliorer la connaissance de la situation maritime dans un centre de commandement basé sur la côte.

Par perturbation, on entend toute circonstance où des drogues illicites n’atteignent pas leur destination prévue, sans toutefois être officiellement saisies. Habituellement, cette situation s’applique lorsque les présumés trafiquants se débarrassent des drogues en mer avant d’être interceptés.

Citations

«L’interception de neuf tonnes de cocaïne au cours de l’année témoigne de l’importance de maintenir une collaboration constante entre les Forces armées canadiennes et les organismes partenaires des États-Unis. Elle envoie un message clair selon lequel nous nous engageons à empêcher les entités criminelles de se livrer au trafic de drogues dans la région.», a déclaré le lieutenant-général Steven Bowes, commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada

« Nous saluons le service des hommes et des femmes des Forces armées canadiennes qui, encore une fois, a grandement contribué à cette importante mission qui a permis l’interception d’imposantes cargaisons de drogues en mer et la perturbation des groupes criminels organisés transnationaux qui sont à l’origine de ce commerce illicite et dangereux. Ils ont très bien collaboré avec le personnel de la garde côtière américaine, de la marine américaine et d’autres organismes et pays partenaires dans la région, en plus d’aider à sauver des vies en empêchant l’entrée en Amérique du Nord de tonnes de drogues illicites. », a pour sa part déclaré le Rear-admiral (contre-amiral) Todd A. Sokalzuk, commandant du US Coast Guard District Eleven.

En bref

L’opération CARIBBE désigne la contribution du Canada à la campagne multinationale dirigée par les États-Unis pour repérer et empêcher le trafic illicite de drogues, d’armes, d’argent et de personnes.

Les FAC ont contribué à la saisie de plus de 83 tonnes métriques de cocaïne depuis le début de l’opération CARIBBE en 2006, en collaboration avec la JIATFS.

De novembre à décembre 2017, un avion de patrouille à long rayon d’action CP-140 Aurora a exécuté des missions de surveillance en appui à la JIATFS, ce qui a permis à la garde côtière américaine de saisir près de 2 824 kg de cocaïne dans l’est de l’océan Pacifique. Le CP-140 Aurora modernisé est essentiel aux opérations des FAC puisqu’il puisqu’il remplit plusieurs fonctions, notamment des missions de renseignement, surveillance et reconnaissance à des fins de patrouille maritime. Ses capteurs et systèmes de communication de pointe en font un atout de renommée mondiale pour détecter les activités illicites au large des côtes.

D’octobre à décembre 2017, le NCSM Moncton a aidé la garde côtière américaine à saisir près de 834 kg de cocaïne dans la mer des Caraïbes.

D’octobre à décembre 2017, le NCSM Nanaimo a aidé la garde côtière américaine à saisir près de 1 98 kg de cocaïne et à en intercepter près de 750 kg dans l’est de l’océan Pacifique.

De février à avril 2017, le NCSM Saskatoon a aidé la garde côtière américaine à saisir près de 1 124 kg de cocaïne et à en intercepter près de 1 500 kg dans l’est de l’océan Pacifique.

Les commentaires sont fermés.