Sajjan à Saint-Jean pour le retour universitaire au Collège militaire royal de Saint-Jean (PHOTOS/VIDÉO)

0

De passage à Saint-Jean-sur-Richelieu vendredi 1er décembre, le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, a confirmé le retour universitaire au Collège militaire royal de Saint-Jean et a visité les chantiers de construction du Centre des service de santé et du Pavillon académique de l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes.

Collège militaire royal de Saint-Jean

Après avoir rencontré les étudiants et le personnel du Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR Saint-Jean), le ministre Sajjan a rappelé devant tous l’engagement du gouvernement fédéral dans la réouverture à la rentrée 2018 du niveau universitaire au Collège.

À l’heure actuelle, le CMR Saint-Jean assure aux élèves-officiers un passage harmonieux de l’école secondaire à l’université en offrant des cours de niveau collégial en sciences pures et en sciences sociales. Chaque programme de deux ans est offert dans la langue maternelle de l’étudiant et comprend l’année préparatoire et la première année.

Le rétablissement de l’affiliation universitaire du CMR Saint-Jean doit contribuer à renforcer les compétences culturelles au sein du corps des officiers tout en favorisant la croissance du bilinguisme à l’échelle des Forces armées canadiennes (FAC). Cette approche doit également permettre d’élargir le bassin de candidats potentiels, ainsi que d’accroître l’accessibilité et les possibilités pour les jeunes Canadiens et Canadiennes qui envisagent de faire carrière au sein des FAC.

Au début de février 2017, le CMR Saint-Jean a reçu la confirmation du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec que la Charte de 1985 était encore active et a accueilli favorablement la proposition de la Défense nationale d’offrir un programme de baccalauréat ès arts en Études internationales. N’attendant plus qu’une lettre d’accréditation de la province, ce qui donnera le droit d’accorder un baccalauréat ès arts en Études internationales, la Défense nationale prévoit que l’enseignement universitaire commencera en août 2018. Les premiers diplômés universitaires sortiront donc en mai 2021.

Le premier programme universitaire offert au CMR Saint-Jean sera un baccalauréat ès arts axé sur les études internationales, et le Collège continuera d’explorer la possibilité d’offrir d’autres programmes dans les domaines de l’anthropologie, de la sociologie, des études culturelles et des langues étrangères.

«En rétablissant l’affiliation universitaire du CMR Saint-Jean, les FAC seront en meilleure position pour répondre à leurs besoins opérationnels actuels et futurs», estime le colonel Gervais Carpentier, commandant du Collège militaire royal de Saint-Jean. «Les quatre piliers que sont les études, le leadership, l’éducation physique et le bilinguisme ont toujours été une source de fierté pour les collèges militaires canadiens. Je suis fier que les élèves-officiers qui fréquentent le CMR Saint-Jean puissent à nouveau tirer profit de ces quatre piliers dans un milieu universitaire pendant qu’ils étudient et s’entraînent pour devenir les futurs dirigeants des FAC.»

En interview pour 45eNord.ca, le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, a déclaré être surtout intéressé par les leaders que va générer ce programme et le message envoyé aux Forces canadiennes sur l’importance du bilinguisme et de la culture. « Quand une personne reçoit son diplôme, ce que je regarde n’est pas le diplôme, mais la personne qui a acquis ces connaissances et comment elle va les déployer dans ses occupations. »

La future génération d’officiers des Forces armées canadiennes ne demande pas mieux !

Aurélie Godard-Paquette se fait déjà une joie de penser à rester à Saint-Jean, elle qui fera partie de la première cohorte d’élofs à poursuivre son cheminement académique ici. Elle a par ailleurs hâte de profiter d’une nouveauté: les élofs qui poursuivront à Saint-Jean pourront faire six mois en échange avec un autre Collège militaire – ou équivalent – dans un autre pays.

École de leadership et de recrues des Forces canadiennes

Un peu plus tard, le ministre de la Défense nationale et son secrétaire parlementaire, Jean Rioux, ont visité les chantiers de construction où se dresseront le Centre des services de santé et le pavillon académique de l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes, à la garnison Saint‑Jean.

Le Centre des services de santé s’étendra sur 7 141 mètres carrés et constituera un guichet unique pour les services intégrés de santé, de dentisterie, de physiothérapie et de santé mentale destinés aux membres des FAC. Il s’agit d’un projet d’une valeur de 48,2 millions $.

Le centre de santé inclura des bureaux des médecins, un bureau de médecine préventive, un département de radiologie, une pharmacie et un laboratoire. La clinique dentaire du centre de santé existant y sera déménagée. La clinique pourra comporter jusqu’à 12 chaises pour les soins dentaires. À l’étage, on a prévu une salle polyvalente pour tenir des séances d’information à des groupes.

Le pavillon académique fera quant à lui 18 000 mètres carrés sur trois étages, et accueillera les recrues et les aspirants-officiers dans ses aménagements modernes pour la formation de base. Les nouvelles salles de classe et la grande salle d’exercice militaire de pointe doivent contribuer à produire des militaires instruits, polyvalents et des plus compétents. Le projet, d’une valeur estimée à 77 millions $.

Les deux projets incorporent des concepts d’infrastructure verte qui répondent aux critères de la certification argent du programme LEED (Leadership in Energy and Environmental Design), en l’occurrence des systèmes de récupération des eaux de pluie des toits, des systèmes retardant l’écoulement des eaux de pluie excédentaires dans les égouts pluviaux municipaux ainsi que des systèmes mécaniques et électriques consommant moins d’énergie.

Les commentaires sont fermés.