52 motoneiges pour l’exercice CHEVALIER ROYAL

0
Des membres du 12e Régiment blindé du Canada, du 4e régiment de chasseurs de l’armée de Terre française et du 2e Groupe de patrouille des Rangers canadiens alors qu’ils participaient à l’Exercice CHEVALIER TRICOLORE au domaine du Lac-Édouard, Québec, le 13 janvier 2017. (Archives/Sgt Marc-André Gaudreault/Section imagerie 2e Division)

Les résidents et les gens de passage dans la zone située entre la Base Valcartier et la ville de Baie-Saint-Paul pourraient remarquer la présence de deux hélicoptères militaires dans le ciel le samedi 20 janvier 2018.

– – –

Mise à jour du 20 janvier 2018, à 6h00

Les vols des deux hélicoptères ont été annulés en raison de la mauvaise météo à Petawawa.

– – –

La bande dessinée de cette semaine de Jonathan Girard sur 45eNord.ca aura peut-être été prophétique.

Si le temps le permet, deux appareils de type CH-147F Chinook provenant du 450e Escadron tactique d’hélicoptères localisé à la Base de Petawawa (Ont.) devraient ainsi décoller de la Base Valcartier vers 8 h et atterrir sur une terre privée de Baie-Saint-Paul, en l’occurrence la ferme Pérou inc., vers 9 h en survolant la rive nord du fleuve Saint-Laurent dans le cadre de l’exercice CHEVALIER ROYAL, nous indique le service des affaires publiques de la base.

Les Chinook assureront ainsi le transport jusqu’à Baie Saint-Paul du personnel du 12e Régiment blindé du Canada (12 RBC) qui, accompagné de deux Rangers, partent ce samedi en exercice dans les étendues glacées avec 23 de leurs collègues britanniques du Royal Tank Regiment (RTR).

Le vol pourrait toutefois être annulée sans préavis en cas de conditions météorologiques défavorables, précise-t-on. Dans ce cas, les troupes se rendront alors en autobus jusqu’au point de départ de l’expédition, à Baie Saint-Paul, où les attendent 52 motoneiges que les soldats chevaucheront de Baie Saint-Paul aux Palissades de Charlevoix, à une douzaine de kilomètres de Saint-Siméon puis, par la suite, au Saguenay, Roberval, le Lac Édouard, et retour.

En tout 900 km en motoneige.

Les Palissades de Charlevoix, une paroi de granit de 4 kilomètres de largeur sur 400 mètres de hauteur. (FAC)

Et dimanche, avant de partir pour les vastes champs de neige des régions de Charlevoix, du Saguenay et du Lac Saint-Jean, nos Canadiens devraient faire avec leurs camarades britanniques de l’escalade sur la glace aux Palissades de Charlevoix, une paroi de granit de 4 kilomètres de largeur sur 400 mètres de hauteur.

Cela fait une vingtaine d’années qu’il n’y avait pas eu d’échange de cette nature et de cette envergure avec les Britanniques, a indiqué à 45eNord.ca le capitaine Michal Purtak du 12 RBC.

Initié l’an dernier, le capitaine Purtak espère que cet échange avec le régiment blindé britannique sera maintenant le début d’une nouvelle tradition.

Le 12 RBC n’en est d’ailleurs pas à sa première expérience du genre, lui a accueilli l’an dernier dans le cadre de l’exercice CHEVALIER TRICOLORE le 4e Régiment de Chasseurs de l’armée de Terre française de Gap, en Hautes-Alpes, alors que l’Armée française avait l’année précédente accueilli environ 150 militaires du 5 GBMC basés à Valcartier qui s’étaient entraînés dans trois différents exercices avec leurs collègues français.

Et en 2013, c’était une cinquantaine de Marines des États-Unis basés en Californie qui étaient venus s’entraîner par temps froid aux côtés des membres du 12e Régiment blindé du Canada (12 RBC). On peut dire que passer ainsi du soleil et des palmiers de la Californie au froid et à la neige de Valcartier les aura marqués, confiait à 45eNord.ca en riant le capitaine Purtak.

Ces échanges visent à permettre à ces unités de partager leurs connaissances et leur savoir-faire respectifs, Cet entraînement permet également aux nombreux nouveaux venus dans l’unité d’obtenir les qualifications élémentaires de guerre hivernale.

Comme dormir dans une tente quand le mercure à l’extérieur est aux alentours de moins 40 degrés…

 

Les commentaires sont fermés.