Des CF-18 Hornet à basse altitude au-dessus du Saguenay

0
392
Deux CF-18 Hornets du 425e Escadron d’appui tactique, de la 3e Escadre Bagotville (Qué.) (Archives/Attila Papp/ARC)
Temps de lecture estimé : < 1 minute
Deux CF-18 Hornets du 425e Escadron d’appui tactique, de la 3e Escadre Bagotville (Qué.) (Archives/Attila Papp/ARC)

Entre le 30 janvier et le 2 février, des appareils CF-18 Hornet de l’Aviation royale du canadienne (ARC) survoleront le Saguenay dans plusieurs secteurs pour mener un entraînement d’appui aérien aux forces terrestres en zone urbaine, nous avise le responsable des affaires publiques de la 3e Escadre Bagotville, le Capitaine Mathieu Dufour.

Ce genre d’exercice pourrait engendrer des bruits plus intenses qu’à l’habitude pour les citoyens de la région, dit le capitaine.

En général, les aéronefs voleront au-dessus de 10 000 pieds d’altitude, précise-t-il, mais ils pourraient descendre jusqu’à 5 000 pieds d’altitude à certains moments. Il y aura également des vols de nuit qui devraient toujours se terminer avant 20 h. La fréquence, le secteur des vols et le nombre d’appareils vont fluctuer en fonction des conditions météorologiques de la région.

L’objectif de ces vols est d’entraîner les pilotes ainsi que les contrôleurs militaires à diriger les avions en support des opérations terrestres. Les appuis aériens au sol fourni par l’Aviation royale canadienne s’avèrent être une composante essentielle de soutien pour les soldats canadiens en opération.