Devant le froid polaire, la Défense nationale ouvre un manège militaire aux sans-abris

0
Le manège militaire de Moss Park où plus de 600 soldats s’entraînent à chaque semaine, héberge plusieurs unités de la Première réserve de l’Armée canadienne. (Google Street View)

Alors que le froid extrême menace les plus vulnérables et cause un engorgement dans les refuges pour personnes en situation d’itinérance, le gouvernement canadien a accepté d’ouvrir aux sans-abri pendant au moins deux semaines un manège militaire situé au centre-ville de Toronto.

Le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, a indiqué sur son compte Tweeter qu’à la suite d’une requête de la Ville de Toronto et du gouvernement de l’Ontario, Ottawa avait accepté d’ouvrir temporairement aux sans-abri le manège militaire de Moss Park.

Le manège militaire de Moss Park où plus de 600 soldats s’entraînent à chaque semaine, héberge plusieurs unités de la Première réserve de l’Armée canadienne.

«Je suis extrêmement fier que des femmes et des hommes des Forces armées canadiennes travaillent en étroite collaboration avec Sécurité publique Canada, la province de l’Ontario et la ville de Toronto afin d’ouvrir le manège militaire Moss Park comme centre temporaire de réchauffement d’urgence à ceux qui sont dans le besoin pendant cette période de conditions climatiques les plus sévères.», a déclaré le ministre de la Défense.

Construit au milieu des années 1960 et rénové en 2010, le manège militaire de Moss Park dans le quartier du même nom, est situé dans un quartier résidentiel au centre-ville de Toronto généralement entre la rue Jarvis et la rue Parliament, au sud de Dundas, une zone dominée par des ensembles de logements sociaux.

Le manège militaire serait ouvert jour et nuit pendant deux semaines. Les représentants du gouvernement effectuent actuellement les contrôles de santé et de sécurité afin que le manège militaire puisse ouvrir ses portes aussitôt que possible. Pendant cette mini-vague de grand froid, ce centre temporaire de réchauffement d’urgence offrira aux populations vulnérables de Toronto un lieu où ils peuvent se rassembler pour rester au chaud.

Des milliers de Torontois avaient signé une pétition réclamant l’ouverture aux sans-abri de ce manège militaire situé près d’un centre d’injection supervisée et d’autres refuges pour itinérants.

Le maire de Toronto, John Tory, avait déclaré plus tôt cette semaine qu’il était prêt à reconsidérer le projet, jusqu’ici écarté, de consacrer ce manège militaire à l’accueil aux itinérants.

Toronto dispose déjà de six «haltes-chaleur» pour les mois d’hiver. La Ville a promis de créer 400 nouveaux lits pour les itinérants au cours des prochains mois, et de construire de nouvelles installations cette année.

Le manège militaire, a souligné le maire de la métropole canadienne, pourrait ajouter une centaine de lits à un réseau déjà sollicité au maximum alors que la demande a augmenté de 30 pour cent depuis un an.

Les commentaires sont fermés.